Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2073 fois

Israël -

Feu vert pour 112 logements dans une colonie avant l'arrivée de Biden

Par

"Israël" a donné son feu vert pour 112 logements dans la colonie de Beitar Ilit, en Cisjordanie occupée, en dépit du moratoire de la construction dans les implantations juives, c'est ce qu'a annoncé, ce lundi, le ministre israélien de l'Environnement à la radio.

"A la fin de l'an dernier, le gouvernement a décidé d'un gel de la construction mais cette décision prévoyait des exceptions en cas de problèmes de sécurité pour les infrastructures sur les chantiers qui avaient commencé avant ce gel", a prétendu à la radio militaire Gilad Erdan.

Cette annonce survient quelques heures avant une visite en territoire occupée du vice-président américain Joe Biden au cours de laquelle Israéliens et Palestiniens devraient s'engager à ouvrir des discussions indirectes pour tenter de relancer le soi-disant "processus de paix". Or, Erdan s'est efforcé de minimiser le possible impact de cette décision sur la visite du vice-président américain.

"La secrétaire d'Etat Hillary Clinton ainsi que le vice-président Biden savent que l'essentiel est que le Premier ministre (Netanyanu) est prêt à tout moment à engager des négociations directes, qu'il a autorisé la levée de barrages routiers en Cisjordanie et qu'il a décidé d'un gel de la construction de logements", selon lui.

De son coté, le secrétaire général de La Paix Maintenant, un mouvement opposé à la colonisation, Yariv Oppenheimer, a dénoncé la décision du gouvernement israélien.

"Le gouvernement doit comprendre que ce genre de décision ne fait qu'éloigner encore une solution de "deux Etats" pour deux peuples (israélien et palestinien) qui risque de devenir obsolète", s'est inquiété Oppenheimer.

La Paix Maintenant avait précisé le mois dernier que la construction de logements s'est poursuivie dans un quart des implantations de Cisjordanie en dépit du "gel" de 10 mois décrété par le gouvernement israélien à la fin novembre.

Ce moratoire ne concerne ni l'Est de Jérusalem occupée, ni les 3.000 logements qui étaient en chantier en Cisjordanie , ni l'érection d'édifices publics (synagogues, écoles, hôpitaux).

Les Palestiniens ont rejeté ce moratoire et réclame un gel total de la colonisation, y compris à l'Est de Jérusalem occupée.

Sous la pression notamment des Etats-Unis, le président Mahmoud Abbas s'est dit prêt à des mener des "négociations de proximité", autrement dit des discussions indirectes, par l'intermédiaire de l'émissaire américain George Mitchell, en visite actuellement dans la région et ce pendant une période n'excédant pas quatre mois.

REACTION PALESTINIENNE

Le principal négociateur palestinien, Saëb Erakat, a dénoncé la décision du gouvernement israélien. "Netanyahu veut apparemment devenir le gouverneur de la Cisjordanie ", a-t-il ironisé, avertissant que les discussions indirectes "constituent la dernière tentative pour parvenir à la solution de deux Etats".

Pour le porte-parole de l'Autorité palestinienne, Nabil Roudeina, "il est clair qu'"Israël" continue à saboter les efforts de paix. L'administration américaine doit faire en sorte qu'"Israël" cesse la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem ".

Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Colonies

Même auteur

Al Manar

Même date

8 mars 2010