Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1901 fois

Turquie -

Flottille : les corps des victimes turques criblés de balles

Par

ANKARA, 29 juin 2010 (AFP) - Sept des neuf victimes turques du raid israélien contre l'expédition maritime vers Gaza, le 31 mai, ont été criblées de balles, et cinq d'entre elles ont été touchées à la tête, révèlent des rapports d'autopsies effectuées en Turquie.

Ces documents, rédigés courant juin, ont été transmis mardi à l'AFP par les avocats des familles des victimes qui ont saisi la justice turque sur le raid d'un commando israélien contre la flottille internationale qui avait fait neuf morts sur l'un des navires turcs, le Mavi Marmara.

Les neuf victimes ont essuyé en tout 31 balles, selon ces documents.

"Les résultats mettent en évidence que les forces israéliennes ont tiré pour tuer les activistes et non pas pour les maîtriser", a indiqué à l'AFP l'un des défenseurs, Yasin Divrak.

La plus jeune victime, un homme de 19 ans, disposant également de la nationalité américaine, a été touchée par cinq balles, dont deux à la tête, selon le rapport.

Une balle a été tirée à bout portant contre le visage du lycéen. Son corps présente deux autres impacts: à la nuque et dans le dos.

Les experts de médecine légale n'étaient pas en mesure de conclure à d'autres tirs à bout portant sur les autres corps, ceux-ci ayant été lavés après l'abordage ou en trop mauvaise condition pour être examinés, selon les documents.

L'une des victimes, Ali Heyder Bengi, 39 ans, a été touchée par six balles; une autre Fahri Yildiz, 43 ans, a essuyé cinq balles, dont l'une, sans doute fatale, dans la poitrine.

Le journaliste Cevdet Kiliclar, 38 ans, éditeur internet de l'ONG islamiste turque IHH qui a parrainé l'expédition destinée à forcer le blocus israélien contre Gaza, a été tué d'une balle dans la tête, note le rapport, qui fait état de trois autres impacts.

Un homme de 61 ans, Ibrahim Bilgen, a été tué par une arme à feu qui serait vraisemblablement un fusil de chasse.

Les autorités israéliennes affirment avoir riposté à l'attaque de militants munis de barres de fer et de couteaux lors de l'abordage de leur navire, dans les eaux internationales.

Les organisateurs de la flottille affirment au contraire que les commandos israéliens ont tiré aveuglément sur les passagers, qui se sont défendus avec des barres de fer.

Les victimes ont été présentées par leurs proches et amis comme des musulmans très pratiquants qui voulaient mourir en "martyr" pour la cause palestinienne qu'elles défendaient.

Le raid israélien a porté un coup sévère aux relations entre la Turquie et l'Etat hébreu. La Turquie a rappelé son ambassadeur et exigé une enquête internationale.

nc-su-ba/ms/ca

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Turquie

Même sujet

Crimes de guerre

Même auteur

AFP

Même date

30 mai 2010