Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2479 fois

Gaza -

GAZA RESISTE

Par

Face aux mauvaises surprises, aux très mauvaises surprises que leur ont réservées les résistants de Gaza, les Sionistes intensifient leur barbarie sauvage: leur politique est, désormais, bien connue: "plus il y aura de morts, mieux nous irons...".

Dans son numéro du 5 janvier, le quotidien Times publie les extraits d'un entretien où un haut gradé de l'armée sioniste affirme avoir autorisé ses soldats à utiliser, le plus librement du monde, des bombes au phosphore blanc contre les habitants de Gaza. Il prétend que l'engin aveuglant aurait servi ses troupes, pour mieux avancer dans les zones de combats.

Outre le phosphore blanc, dont le général vante les mérites et les bienfaits, l'armée sioniste aurait, également, recours aux bombes à fragmentation, aux obus à l'uranium appauvri, soit toute une gamme d'armes prohibées, au niveau international, en raison de leur extrême potentiel létal.

C'est, donc, à Gaza, et sur une population sans défense que les bombes les plus redoutables sont testées, pour le grand bonheur des usines d'armement de fabrication occidentale. Seulement voilà, aujourd'hui, Gaza est filmée nuit et jour. Tout est enregistré et les preuves sont là. Un jour, cette entité dévastatrice devra rendre des comptes et ce jour n'est pas aussi éloigné...

En vérité, ce jour n'est pas si loin, si, bien sûr, les instances internationales finissent par rompre le silence honteux dont elles se couvrent, si elles prennent l'initiative, désormais, "vitale" d'agir et d'agir au plus vite contre les exactions d'Israël. Mais sauront-elles se montrer à la hauteur de la tâche immense, pour lesquelles, elles ont été conçues ?

Le bilan des victimes, à Gaza, ne cesse de s'alourdir, et on s'attend à ce que le Conseil de sécurité émette sa "résolution", une résolution ferme et décisive, qui fasse cesser les crimes, et qui sauve le peu d'honneur et de dignité qui restera à l'humanité moderne, après l'holocauste de Gaza.

Source : IRIB

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Résistances

Même auteur

IRIB

Même date

9 janvier 2009