Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2557 fois

Gaza -

Gaza : l’UE veut contrôler les points de passage

Par

L'Union européenne a proposé vendredi de prendre le contrôle des points de passage entre Gaza et l’entité sioniste, selon Associated Press. « Israël » a accueilli favorablement la proposition européenne de contrôler les points de passage de l'enclave palestinienne, qui pourrait, selon lui, aider à désarmer les groupes de résistance.

Les membres de l'UE réunis ont offert de réactiver et étendre leur contrôle à Rafah et d'autres points de passage entre l'enclave et l’entité sioniste si la proposition était acceptée par le Conseil de Sécurité de l'ONU.

La proposition suggère également de former la police de l'Autorité palestinienne et des agents de douanes déployés dans la Bande de Gaza.

Les ministres européens en réunion d'urgence à Bruxelles ont également insisté sur une trêve durable et ont affirmé qu'un retour au statu quo pour la région était impensable.

"La situation dans la bande de Gaza n'est pas tenable depuis de nombreuses années et un retour au statu quo qui existait avant le dernier conflit n'est pas une option" ont-ils affirmé.

Les principaux points d’un cessez-le-feu

Entretemps, les négociateurs du Hamas au Caire ont rencontré au Qatar des membres de leur organisation pour discuter des propositions de cessez-le-feu émises par l'Egypte.

La délégation palestinienne au Caire a indiqué vendredi que "nous nous dirigeons vers un cessez-le-feu, même s'il n'y a pas d'accord", selon le porte-parole du jihad islamique, Ziad Nakhalé.

Les deux parties pourraient se diriger vers un compromis qui confierait à l'Autorité palestinienne, tout juste réconciliée avec le Hamas, la responsabilité des futures négociations et des frontières de Gaza.

Le journal égyptien Al-Shorouk a publié plus d'informations sur les 11 points d'un accord présumé de cessez-le-feu proposé par l'Egypte au Hamas et à « Israël », tel que rapporté par la chaîne 2 israélienne:

1. « Israël » mettra fin à toutes les attaques sur Gaza - par voie terrestre, aérienne ou maritime. Il n'y aura pas d'incursion terrestre dans la bande de Gaza.

2. Toutes les factions palestiniennes à Gaza doivent cesser leurs attaques contre « Israël » par voie terrestre, aérienne ou maritime, et stopper la construction de tunnels de Gaza vers « Israël ».

3. L'ouverture des points de passage entre « Israël » et la bande de Gaza pour des personnes et des marchandises sera autorisé pour reconstruire Gaza. Le transfert de biens entre Gaza et la Cisjordanie sera autorisé, conformément aux principes qui seront déterminés entre « Israël » et l'Autorité palestinienne.

4. Les autorités d’occupation en coordination avec l'Autorité palestinienne devront régler tous les problèmes de fonds liés à la bande de Gaza et sa reconstruction.

5. Les zones tampons le long de la barrière de sécurité dans le nord de la bande et l'est de Gaza devront être éliminées et les forces de l'Autorité Palestinienne devront se déployer dans ces zones à compter du 1er janvier 2015. Cette enquête sera réalisée en plusieurs étapes: Tout d'abord la zone tampon sera réduite à 300 mètres de la frontière, puis 100 mètres et enfin supprimée en coordination avec le déploiement des troupes de l'AP.

6. La zone de pêche au large de la côte de Gaza sera immédiatement portée à 6 miles, et sera progressivement étendue à 12 miles, en coordination entre « Israël » et l'Autorité palestinienne.

7. « Israël » aidera l'Autorité palestinienne dans la reconstruction des infrastructures détruites dans la bande de Gaza, et aidera à fournir les nécessités de base pour les habitants de Gaza qui ont été forcés de fuir leurs foyers en raison des combats.

8. L'Autorité palestinienne, en coordination avec « Israël » et les groupes d'aide internationale, fournira les produits de base nécessaires à la reconstruction de Gaza, selon un calendrier prédéterminé qui permettra à ceux chassés de leurs foyers pour revenir dès que possible.

9. L'Egypte implore également la communauté internationale à fournir une aide humanitaire et monétaire rapide pour la reconstruction de Gaza, selon un calendrier établi.

10. Après la stabilisation de la trêve et le retour à une vie normale dans la bande de Gaza, les parties vont conclure leurs négociations indirectes au Caire dans un mois après la signature de l'accord. L'échange de prisonniers et de corps sera également discuté à ce moment-là.

11. La possibilité de construire un port de l'aéroport et de la mer à Gaza sera considérée en conformité avec les accords d'Oslo et d'autres accords précédents.

Selon le rapport, les deux parties envisagent maintenant la proposition égyptienne.

En réaction à la publication de ces données, un responsable israélien a déclaré qu'aucune offre n'avait encore été acceptée.

Selon lui, "Israël insiste sur le fait que les accords conclus doivent servir clairement les intérêts sécuritaires d'Israël".


Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Al Manar

Même date

17 août 2014