Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1163 fois

Cisjordanie occupée -

Gouvernement israélien : "La Knesset peut faire des lois partout dans le monde et violer la souveraineté d'États étrangers"

Par

Article paru en anglais le 19.8.2018.

Dans une déclaration à la Cour suprême, le gouvernement maintient que la Knesset est autorisée à ignorer le droit international partout où elle le souhaite. Pour Adalah, ceci indique l'intention d'Israël de procéder à l'annexion de la Cisjordanie.

Gouvernement israélien : 'La Knesset peut faire des lois partout dans le monde et violer la souveraineté d'États étrangers'

La colonie sioniste Givat Ze’ev, près de Jérusalem occupée. (photo credit: REUTERS)
Le gouvernement israélien a déclaré que "la Knesset [est autorisée] à légiférer partout dans le monde" et qu'elle est autorisée "à violer la souveraineté des pays étrangers par une législation qui serait appliquée aux événements survenant sur leurs territoires" dans des documents juridiques qu’il a récemment soumis à la Cour suprême israélienne.

Ces déclarations ont été faites le 7 août 2018 dans une réponse écrite adressée par le gouvernement à la Cour suprême israélienne concernant la requête contre la loi de régularisation des colonies déposée par Adalah - Centre juridique pour les droits des minorités arabes en Israël, Jérusalem Centre (JLAC) et le Centre Al Mezan pour les droits de l'homme (Gaza), au nom de 17 autorités palestiniennes locales en Cisjordanie .

Adalah et ses collègues pétitionnaires ont fait valoir que la Knesset n’était pas autorisée à promulguer et à imposer des lois sur le territoire occupé par l’État d’Israël. Ainsi, la Knesset ne peut pas promulguer de lois qui annexent la Cisjordanie ou qui violent les droits des résidents palestiniens de Cisjordanie .

L'avocat Arnon Harel, un avocat privé représentant le gouvernement israélien, a également écrit dans les nouveaux documents soumis à la Cour suprême que "la Knesset [est autorisée] à imposer les pouvoirs du commandant militaire de la région [de Cisjordanie ] comme bon lui semble" ; "la Knesset [est autorisée] à définir les autorités du commandant militaire comme elle l'entend" ; "[L'autorité] du Gouvernement israélien d'annexer un territoire ou de conclure des conventions internationales découle de son autorité telle que déterminée par la Knesset" et que " [la Knesset] est autorisée à ignorer les directives du droit international dans tous les domaines qu’elle souhaite."

Les avocats d’Adalah, Suhad Bishara et Myssana Morany, qui ont déposé une requête contre la loi de régularisation des colonies, ont répondu : "La réponse extrémiste du gouvernement israélien n’a pas de parallèle dans le monde. Elle viole gravement le droit international et la Charte des Nations Unies, qui oblige les États membres à s'abstenir de menacer ou d'utiliser la force contre l'intégrité territoriale d'autres États - y compris les territoires occupés. La position extrémiste du gouvernement israélien est en fait une déclaration de son intention d'annexer la Cisjordanie ."

CLIQUEZ ICI pour lire la réponse du gouvernement israélien [Hébreu].


Source : Adalah

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie occupée

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Adalah

Même date

27 septembre 2018