Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1922 fois

Moyen Orient -

Hamas : La déclaration de clôture du Sommet arabe manque de mesures concrètes

Par

Le Mouvement de la Résistance Islamique Hamas a fustigé la déclaration de clôture du Sommet Arabe qui s’est tenu lundi au Qatar, et a dit que le sommet n’avait pas abordé la souffrance du peuple palestinien et qu’il manquait de mesures pratiques.

Le dirigeant Hamas Fawzi Barhoum a dit lundi dans un communiqué que la déclaration de clôture du sommet était « faible, manquait de sérieux et n’apportait rien de nouveau aux Palestiniens, » rapporte le site internet affilié au Hamas, Palestine Info (en arabe).

Barhoum dit également que la déclaration finale n’évoque même pas les aspirations fondamentales du peuple palestinien qui vit sous l’occupation, les meurtres et la destruction.

Il déclare également que les Palestiniens espéraient que ce sommet serait en mesure de prendre des décisions pour les protéger, ainsi que leurs lieux saints, et soutenir leur fermeté.

« Nous espérions qu’ils briseraient le siège, avec des actes, pas des mots, » a déclaré Barhoum. « Nous espérions que ce sommet serait différent des autres ; nous espérions qu’ils mettraient en œuvre des mécanismes pour mettre fin au siège et forcer Israël à reconnaître les droits palestiniens légitimes. »

Le sommet s’est terminé lundi soir par une rencontre privée de réconciliation entre le président libyen, Moammar Qaddafi, et le roi saoudien Abdullah Bin Abdul-Aziz. La rencontre était organisée par le prince qatari, Sheikh Hamad bin Khalifa Al Thani.

Il semble que Qaddafi ait insulté le roi saoudien Abdullah, lorsqu’il a déclaré que le roi Abdullah avait été nommé roi par le Royaume Uni et qu’il était protégé par les USA. Un peu plus tard, les deux dirigeants se sont rencontrés et « ont résolu le conflit ».

En marge des rencontres et formalités privées, les dirigeants participant au sommet ont déclaré leur soutien au président soudanais, Omar Al-Basheer.

Ce dernier a critiqué le Conseil de Sécurité des Nations Unies pour avoir demandé à la Cour Internationale de lancer une enquête contre lui pour crimes de guerre au Darfur.

Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Moyen Orient

Même sujet

Même auteur

IMEMC

Même date

31 mars 2009