Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3002 fois

Cisjordanie -

Hana Shalabi continue sa grève de la faim, nouveau report d'une décision de cour

Par

Ramallah, 7 mars 2012 – Un juge militaire israélien a reporté la décision dans l'appel de l'ordre de détention administrative de 4 mois contre Hana Shalabi lors d'une audience tenue aujourd'hui. Hana a exprimé son intention déterminée de continuer sa grève de la faim, maintenant dans son 21ème jour, jusqu'à sa libération.
L'avocat d'Addameer Mahmoud Hassan a noté que Hana semblait très faible lors de l'audience d'aujourd'hui, et que les soldats la malmenaient. Le juge militaire n'a autorisé que quatre avocats de Hana à être présents dans la salle, et a demandé à tous les autres de sortir. Après avoir entendu les arguments juridiques de son équipe de défense et du procureur militaire, le juge a demandé que l'accusation envisage de revoir sa position avant qu'il prenne sa décision, dimanche 11 mars ou lundi 12 mars.

Hana Shalabi continue sa grève de la faim, nouveau report d'une décision de cour

Le père d'Hana était arrivé à la base militaire d'Ofer à 8h pour voir sa fille Hana, mais le juge militaire et les soldats israéliens ont fait tout ce qu'ils pouvaient pour s'assurer qu'il ne soit pas en mesure de la voir, même de loin. En outre, la porte de la salle dans laquelle avait lieu l'audience a été fermée de manière à ce que personne ne puisse l'ouvrir pour voir à l'intérieur. Le juge militaire a systématiquement refusé toutes les demandes des avocats de Hana à ce sujet.
 
Avant l'audience de cet après-midi, des membres de Nahshon - escorte spéciale et unité d'intervention du service pénitentiaire israélien connue pour son traitement particulièrement brutal des prisonniers palestiniens - était arrivée pour transférer Hana de la prison HaSharon à Ofer. Hana a déclaré qu'avant son transfert, une femme soldat l'a informée qu'elle subirait une fouille au corps devant les autres prisonnières. Après discussion, la soldate a accepté de conduire la fouille dans la salle de bain. Après la fouille, elle a dit à Hana qu'elle serait punie dès son retour à HaSharon, puis les bras et les jambes d'Hana ont été menottés de manière très serrée.
 
Addameer condamne le traitement épouvantable auquel est soumise Hana tout au long de sa détention. Addameer appelle la communauté internationale à exercer une pression directe et urgente sur Israël pour la libération immédiate de Hana Shalabi et des plus de 300 autres détenus administratifs palestiniens.
 

Source : Addameer

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Addameer

Même date

8 mars 2012