Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1437 fois

Naplouse -

Incursions dans la ville de Naplouse et dans le camp de Balata

Par

Environ trente jeeps militaires israéliennes sont entrées jeudi dans la ville de Naplouse et dans le camp de Balata. L'armée a entamé une campagne d'arrestation touchant au moins six jeunes Palestiniens.
Durant ces incursions, les forces de l'occupation ont ouvert le feu contre Hani Hashash qui était recherché par Israël, le blessant grièvement.

Hashash, âgé de 22 ans, est membre des Brigades d'Al Aqsa, la branche armée du Fatah. Il a été transporté à l'hêpital. Des sources israéliennes ont rapporté que deux autres Palestiniens avaient été également blessés.

Une vingtaine de véhicules militaires sont entrés par Bet Iba en direction de la vieille ville de Naplouse. Ils ont encerclé le quartier de Kisawieh, obligeant tous les résidents à se diriger vers une école proche.

En même temps, des jeeps militaires accompagnées d'un bulldozer ont pénétré dans le camp de réfugiés de Balata où ils ont été attaqués par des résistants palestiniens.

Les résidents du camp ont mentionné que les forces de l'occupation avaient tiré sur tous les lampadaires de la rue du sud du camp.




Plus de dix heures d'attente en vain au point de contrêle de Bazan
Amin Abou Warda, Naplouse

12/01/2005 12:06


Mahmoud Halabi, un avocat de la société des prisonniers palestiniens de Naplouse, a échoué à convaincre les soldats israéliens de laisser passer des centaines d'habitants bloqués pendant plus de dix heures au point de contrêle de Bazan au nord est de Naplouse.

Lorsque la nuit est tombée, les habitants attendaient déjà depuis plus de dix heures pour pouvoir passer.

Halabi a dit que les embouteillages étaient très importants lorsqu'il est arrivé sur place. Des personnes l'ont informé qu'elles attendaient dans la rue depuis dix heures du matin.

Halabi est descendu de sa voiture et s'est dirigé vers des soldats. Il leur a montré sa carte d'avocat et a discuté avec eux pour leur convaincre d'ouvrir la route. Les soldats ont répondu qu'ils avaient reçu des ordres.

Les soldats ont complètement fermé l'entrée dans Naplouse alors qu'il était possible d'en sortir. La route de Bizan est le seul moyen d'aller de Naplouse à Jénine après que l'armée ait fermé de la route de Der Sharaf suite à l'évacuation des colonies de Jénine.

Les agriculteurs, qui étaient eux aussi bloqués au point de contrêle, ont été obligés d'amener leurs produits à Jéricho ou de trouver d'autres alternatives.



Source : http://www.pnn.ps/french/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Incursions

Même auteur

Amin Abu Warda

Même date

1 décembre 2005