Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2171 fois

Palestine -

Informations complémentaires sur les restrictions aux visiteurs des Territoires Palestiniens Occupés

Par

L’ International Solidarity Movement est une organisation non-gouvernementale palestinienne regroupant des pacifistes palestiniens et internationaux travaillant à promouvoir la lutte pour la liberté en Palestine et pour la fin de l’occupation israélienne. Nous utilisons des méthodes de résistance non-violentes et des actions directes pour affronter et défier les Forces illégales d’occupation israélienne et leur politique.

Luisa Morgantini : Cette mesure est une autre tentative d'Israel pour annihiler toute souveraineté de l'Autorité Palestinienne dans ses territoires, et pour isoler les Palestiniens et les traiter comme des prisonniers, en contrôlant si et quand des Palestiniens sont autorisés à avoir des contacts avec la communauté internationale.

Informations complémentaires sur les restrictions aux visiteurs des Territoires Palestiniens Occupés


Chers amis,

Bon nombre d'entre vous ont écrit concernant l'alerte d'action que nous avons envoyé la semaine dernière au sujet des nouvelles restrictions à l'entrée dans les Territoires Palestiniens Occupés.



Pour clarification et davantage d'informations :

1) L'ISM ne recommande ni ne suggère que vous retardiez ou annuliez votre visite en Palestine sur la base de cet ordre.

Au contraire, nous vous encourageons à venir, pour témoigner et montrer votre solidarité, et prouver aux militaires et au gouvernement israéliens qu’ils ne peuvent pas complètement isoler les Palestiniens, ni les traiter comme des animaux de zoo en exigeant des "tickets" pour entrer.


2) La restriction aux Étrangers entrant dans les secteurs 'A' n'est pas réellement nouvelle.

Elle a été mise en place depuis le 8 mai 2003, lorsque les militaires israéliens ont complètement isolé Gaza, en exigeant un permis spécial pour entrer et la signature d'un document dégageant Israël de toute responsabilité si ceux qui entrent dans Gaza sont tués ou blessés -

Cependant, puisqu'il est plus difficile de contrôler l’entrée en Cisjordanie que l'entrée dans Gaza, les autorités israéliennes n'avaient pas décidé en mai dernier comment mettre en application cette ordre pour la Cisjordanie .

La publication de l'ordre du 4 janvier 2004 indique la décision de la mise à exécution - menaçant ainsi ceux qui seraient pris dans les secteurs 'A’ de déportation et de refus de toute future entrée en Israël.


3) Suite à nos appels téléphoniques aux autorités israéliennes, nous avons appris que les cas dans lesquels ils projetaient d’accorder des permis d'entrée dans les secteurs 'A 'sont ceux qui sont considérés comme "humanitaires".

Qu’en est-il des Palestiniens venant de l'étranger pour rendre visite à leur famille ?

Qu’en est-il des ressortissants palestiniens d'autres pays qui vivent dans les Territoires Palestiniens Occupés et qui doivent demander un visa tous les trois mois auprès des Autorités israéliennes ?

Est-ce qu’on va dire maintenant à ces Palestiniens de quitter leurs maisons de Ramallah, de Naplouse, de Tulkarem ?


4) Qu’en est-il de l'accès pour "les cas humanitaires", quand Israël continue à créer des catastrophes humanitaires en retenant des ambulances aux points de contrôle, en refusant aux Palestiniens leur droit à la nourriture, au travail et aux soins médicaux, en menant des opérations militaires dans des secteurs de civils, en ouvrant le feu sur les civils non-armés et en démolissant massivement les maisons des civils Palestiniens, laissant des milliers de personnes sans foyer ?


5) Le gouvernement israélien a juste réimposé et durçi un ordre sur le voyage des Palestiniens.

Comme les autorités israéliennes contrôlent toutes les entrées et sorties dans et hors des Territoires Palestiniens Occupés, tous les Palestiniens cherchant à voyager à l'étranger doivent obtenir la permission des militaires israéliens.

Aujourd'hui les militaires israéliens ont réimposé une restriction de voyage aux Palestiniens mâles.

Le voyage vers l’étranger est interdit à tous les Palestiniens mâles entre 16 et 45 ans.


Vos protestations et votre solidarité sont vraiment très importantes. Veuillez informer vos familles, amis, collègues, communautés, médias et fonctionnaires de gouvernement de ce qui se produit ici.

Contactez vos ambassades et/ou consulats respectifs en Israël et exigez qu'ils réagissent à la tentative d'Israël d'isoler complètement les Palestiniens.

Entrez en contact avec l'Ambassade Israélienne dans votre pays et exprimez votre protestation qu’un Etat qui se prétend « civilisé » et une « démocratie » ne traite pas les êtres humains de cette façon.


Obtenir les adresses des Ambassades et Consulats d’Israël à l’étranger


Ambassade d'Israël en France
3, rue Rabelais - 75008 Paris
Tél. : 01 40 76 55 00
Fax : 01 40 76 55 55
E.mail : ambassade@par.mfa.gov.il

Ambassade de l'Etat d'Israël en Suisse
Alpenstrasse 32 - 3006 Bern
Tel.: 031 356 35 00
Fax: 031 356 35 56
E-mail : info@amb-israel.ch

Ambassade d'Israël en Belgique
Av. de l'Observatoire, 40, Bruxelles 1180.
Tel : 02-373-55-11.


L’Ambassade ou le Consulat de votre gouvernement


Pour ceux qui l’ont demandé, le texte de l’ordre en français est ci-dessous.
Vous pouvez également trouver la photocopie du document original, en cliquant ici


Nous remerçions la membre du Parlement Européen, Luisa Morgantini, d’avoir soulevé cette question auprès du Parlement Européen.

Vous pouvez trouver une note de Luisa et sa lettre au Président du Parlement Européen ci-dessous.

Pour plus d’informations à ce sujet, contactez :
Huwaida: +972-67-473-308


INTERNATIONAL SOLIDARITY MOVEMENT
www.palsolidarity.org


TEXTE DE L’ORDRE

Bienvenue en Israël

Information sur l’entrée dans les Territoires sous contrôle de l’Autorité Palestinienne

Nous aimerions porter votre attention sur le fait qu’entrer dans les Territoires sous contrôle de l’Autorité Palestinienne, dans la Bande de Gaza, en Judée et en Samarie, est strictement interdit sans l’obtention d’une autorisation écrite préalable.

Entrer dans les Territoires sus-mentionnés, sans autorisation préalable, pourrait aboutir à des mesures légales prises contre vous, y compris la déportation et le refus de toute future entrée dans l’Etat d’Israël.

Ceux qui sont intéressés pour entrer dans la Bande de Gaza par le passage d’Eretz doivent remplir un formulaire demandant l’entrée (dans les Territoires contrôlés par l’Autorité Palestinienne) et le soumettre au Bureau des Relations Etrangères auprès de l’Administration de Coordination et de Liaison dans la Bande de Gaza, situé au passage d’Erez.

Les demandes seront traitées avec le plus grand effort pour délivrer les autorisations dans les 5 jours ouvrés.

Des informations complémentaires peuvent être obtenues au Bureau des Relations Etrangères auprès de l’Administration de Coordination et de Liaison dans la Bande de Gaza joignable par téléphone au n° 08 674 1556 ou par fax au : 08 689 2613

La soumission d'une demande d'autorisation pour entrer dans les zones ci-dessus mentionnées ne constitue pas la permission de le faire et ce, jusqu'à réception de l'autorisation écrite



Note de Luisa Morgantini, Membre du Parlement Européen
14 janvier 2004


Chers amis,

Veuillez trouver, ci-dessous, une lettre que j'ai envoyée aujourd'hui après avoir fait une intervention hier lors de la session d'ouverture du Parlement Européen au sujet des nouvelles restrictions sur les visiteurs des Territoires Palestiniens.

Cette lettre a été envoyée à Patten, Prodi, Pat Cox, Solana, au Premier Ministre irlandais, aux présidents des groupes politiques et à tous les membres du Parlement Européen.


Luisa Morgantini


Strasbourg, 13 Janvier 2004

Mes Chers,

Suite à mon intervention hier lors de la session d'ouverture du Parlement Européen sur les nouvelles restrictions aux visiteurs des Territoires Palestiniens imposées par les autorités israéliennes, veuillez trouver, ci-joint, le document concerné.

Brièvement, les visiteurs vers la Cisjordanie et la bande de Gaza doivent maintenant solliciter la permission et obtenir une autorisation écrite auprès de l'administration civile des militaires israéliens, sans laquelle ils pourraient être expulsés et se voir refuser une future ré-entrée dans l'Etat d'Israël.

Cette mesure est une autre tentative d'Israël pour annihiler toute souveraineté de l'Autorité Palestinienne dans ses territoires, et pour isoler les Palestiniens et les traiter comme des prisonniers, en contrôlant si et quand des Palestiniens sont autorisés à avoir des contacts avec la communauté internationale.

Ceci a comme conséquence une violation évidente du droit international, d'un dédain total de l'Autorité Palestinienne, et d'une restriction de mouvement non seulement aux visiteurs internationaux, mais également aux fonctionnaires de l’Union Européenne.

Les citoyens étrangers - dont parmi eux des fonctionnaires de l’Union Européenne - arrivant à l'aéroport Ben Gurion ou à l’un des ponts de Jordanie reçoivent maintenant cet ordre, apparemment comme avertissement, car aucune signature n'est encore exigée pour l'entrée en Israël.

La menace de déportation et d'interdire de la ré-entrée en Israël est particulièrement préoccupante puisque Israël contrôle toutes les frontières et l’entrée dans les Territoires Palestiniens. Par conséquent une interdiction d'entrée en Israël se traduit en interdiction d'accès aux Territoires Palestiniens.

Cette mesure est semblable aux restrictions placées sur l'entrée dans la bande de Gaza en mai 2003 qui exige de n'importe quel visiteur étranger y compris aux journalistes et aux employés des ONG de signer un formulaire par lequel ils acceptent qu'Israël ne soit pas tenu pour responsable de leur mort ou des blessures infligées par l'armée israélienne.

Ceci a rendu difficile l’entrée dans Gaza aux observateurs internationaux et aux employés humanitaires.

Par conséquent, je vous invite à demander aux autorités israéliennes la raison de cette restriction et son retrait immédiat

Sincèrement,

Luisa Morgantini
Présidente de la délégation pour les relations avec le Conseil législatif palestinien

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Refus d entrer

Même auteur

ISM

Même date

24 janvier 2004