Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1241 fois

Palestine 48 -

Interrogatoire d’Ameer Makhoul par le Shabak

Par

L’interrogatoire, conduit par deux officiers du Shabak et un policier, a été mené par un officier de haut rang du Shabak nommé « Barak », qui a accusé Makhoul d’être « un rebelle qui menaçait la sécurité de l’Etat d’Israël en temps de guerre », et qu’il « serait heureux de le transférer à Gaza et que ce qui le protégeait était sa carte d’identité ».

Ittijah-Union des Associations civiles arabes
Comité Public pour la Défense des Libertés

Communiqué de Presse
Interrogatoire d’Ameer Makhoul par le Shabak
8/1/2009

Ameer Makhoul, Directeur général d’Ittijah, a été placé en garde à vue par deux officiers du Shabak (services secrets israéliens). Makhoul a été arrêté dans les bureaux d’Ittijah, à Haifa, l’Union des Associations civiles arabes.

Ceci fait partie des tentatives israéliennes d’opprimer les voix des Palestiniens soutenant Gaza. Makhoul, personnalité active et Président du Comité pour la Défense des Libertés, a été visé pour son rôle dans la coordination et l’organisation d’activités publiques récentes en soutien de notre peuple à Gaza.

L’interrogatoire, conduit par deux officiers du Shabak et un policier, a été mené par un officier de haut rang du Shabak nommé « Barak », qui a accusé Makhoul d’être « un rebelle qui menaçait la sécurité de l’Etat d’Israël en temps de guerre », et qu’il « serait heureux de le transférer à Gaza et que ce qui le protégeait était sa carte d’identité ».

Il a ajouté que Makhoul « propageait la rage parmi la jeunesse palestinienne en Israël contre l’Etat et qu’il combattait l’Etat dans toutes ses activités, que ce soit en Palestine ou à l’étranger ». Il a ajouté que Makhoul « soutenait et appelait à l’amplification de la résistance populaire ».

Il a conclu en disant que « la prochaine fois, il serait heureux de voir Makhoul emprisonné, que son dossier était prêt et que le Shabak l’avait à l’œil ». Il a même noté que Makhoul « devrait dire au-revoir à sa famille puisqu’il la quitterait pour longtemps ».

L’accent a été mis, pendant l’interrogatoire, sur le rôle de Makhoul dans la propagation de la fureur et l’excitation de la jeunesse palestinienne contre l’Etat d’Israël.

Au cours de l’interrogatoire, Makhoul a déclaré que le fait de le convoquer pour un interrogatoire était une des méthodes de l’Etat pour répandre la crainte et pour persécuter la direction arabe d’un point de vue politique. Il a ajouté que le travail de la communauté arabe était légitime et légal, tant selon la loi locale qu’internationale.

L’interrogatoire a duré trois heures pleines, avec menace et mise en garde constantes contre l’excitation de la jeunesse palestinienne sous toute forme que ce soit, selon l’ordre officiel du gradé du Shabak.

Makhoul a déclaré que cet interrogatoire était une nouvelle tentative du Shabak de restaurer son rôle de pouvoir menaçant et d’étouffer la résistance populaire des Palestiniens sur les terres de 48. Il a ajouté que le but était également d’opprimer la direction nationale et la jeunesse palestiniennes.

Il a affirmé que de telles tentatives ne ferait que renforcer la volonté palestinienne d’amplifier la résistance populaire pour stopper les massacres terroristes israéliens à Gaza, pour briser le siège et recouvrer les droits collectifs des Palestiniens.

Il a ajouté que le Shabak, à nouveau, accusait les victimes d’être responsables de la situation actuelle et cherchait à empêcher les voix des Palestiniens de Palestine 48 de s’exprimer et d’agir contre les massacres en cours à Gaza.

Le Comité Populaire pour la Défense de la Liberté Politique et Ittijah – Union des Associations Civiles Arabes, considèrent que cet interrogatoire fait partie d’une campagne du Shabak et de la police israélienne pour opprimer les Palestiniens des terres de 48 avec la même mentalité agressive qui conduit en ce moment à l’oppression sanglante des étudiants palestiniens dans les universités.

De plus, le Shabak a conduit des arrestations massives et arbitraires de gens qui participaient aux manifestations, en particulier la jeunesse palestinienne et les dirigeants nationaux : le Secrétaire général de l’Assemblée nationale démocratique, Awad Abdel Fatah et le Président du Syndicat des Etudiants, Mamdouh Ghbariyeh, ont été arrêtés récemment ; des interrogatoires du directeur du Mouvement Abnaa al-Balad, Raja Ghbariyeh ; du Maire adjoint de la ville arabe Um Il-Fahem, Mustafa Suhel et du Secrétaire Général du Mouvement Abnaa al-Balad, Muhammad Kananeh, en plus de l’interrogatoire du Secrétaire Général du Front Démocratique pour la Paix et l’Egalité, Ayman Odeh, ont aussi eu lieu pour les mêmes raisons.

Le Comité Populaire pour la Défense de la Liberté Politique et Ittijah déclarent que l’objectif israélien de terrifier et d’oppresser la vois nationale palestinienne de la résistance est un échec total et ils ont souligné que nous devions nous opposer et défier, exactement comme nous l’avons fait lors de phases précédentes de notre lutte nationale palestinienne.

Israël a les outils pour opprimer mais nous avons le pouvoir et la détermination du peuple, et la volonté de résister.

Ameer Makhoul
Directeur Général, Ittijah - Union des Associations civiles arabes
Special
Statut consultatif UN-ECOSOC
P.O.Box 9577 Haifa 31095
Tel: +972 4 8507110
Fax: +972 4 8507241
Mobile: +972 54 4862171
www.ittijah.org

Source : Ittijah

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Résistances

Même auteur

Ittijah

Même date

10 janvier 2009