Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1904 fois

Israël -

Invoquant des raisons de sécurité, l'Etat refuse de divulguer les données sur les colonies

Par

Le gouvernement refuse de publier une base de données contenant tous les détails sur les colonies dans les territoires, y compris sur les avant-postes et les quartiers construits de l’autre côté de la Ligne Verte. En réponse à une requête de la Haute Cour de justice sur la question, le ministère de la Défense soutient que la publication nuirait à la sécurité de l'État d'Israël et à ses relations extérieures.

En octobre 2006, Haaretz a révélé l'existence du Rapport Spiegel - la plus grande base de données jamais recueillies sur les colonies par le conseiller spécial du ministre de la défense de l'époque, le général Baruch Spiegel.

Le rapport, dont la préparation a été gardée secrète, a révélé que de nombreuses constructions ont été effectuées sans permis de construire dans des dizaines d’anciennes colonies - pas seulement dans les avant-postes - souvent sur des terrains privés palestiniens. Les données de Spiegel proviennent de l'Administration civile et d'autres organismes gouvernementaux, ainsi que des photos prises par des avions civils loués par l'establishment militaire.

La collecte de données a commencé quand Spiegel et d'autres fonctionnaires du ministère de la Défense se sont rendus compte que les chiffres sur la colonisation étaient incomplets. Il est devenu évident que souvent les informations de l'État étaient incomplètes en comparaison aux données présentées par l'administration américaine ou celles recueillies par les équipes d’observation de La Paix Maintenant.

Ces lacunes découlent de la politique du gouvernement qui s’obstine à fermer les yeux. Dans certains cas, les informations ont été délibérément cachées dans le but d'aider les colons à étendre leur contrôle sur les terres, sans avoir à composer avec une surveillance judiciaire de leurs activités.

À l'époque, des sources militaires ont qualifié les informations d’explosives pour la sécurité et la politique étrangère, et ont affirmé que le secret sur la base de données était destiné, en partie, à éviter des relations embarrassantes entre Israël et les États-Unis. Suite aux reportages sur la base de données, le Mouvement pour la Liberté de l'Information en Israël et La Paix Maintenant ont déposé une plainte devant la cour administrative du district de Tel-Aviv, demandant que la base de données soit publiée conformément à la loi sur la liberté de l'information.

La semaine dernière, le bureau du procureur du district de Tel-Aviv a soumis une pré-réponse à la pétition, y compris une déclaration du Général de Brigade, Mike Herzog, un chef d’Etat-Major du Ministre de la Défense, Ehud Barak. Herzog et l'accusation ont demandé au tribunal d’interdire la publication du document.

Ils affirment que même s’ils ne contestent pas le principe de la liberté de l'information, ils veulent invoquer l’article 9A de la loi pour empêcher la publication ", par crainte de nuire à la sécurité et aux relations étrangères de l’Etat."

Dans sa déclaration, Herzog a expliqué : «À l'heure actuelle, la divulgation publique du document pourrait faire du tort et nous serions dans l'impossibilité de nous expliquer." Le bureau du procureur a même demandé au tribunal une séance à huis clos, sans la présence des pétitionnaires, pendant laquelle l'État expliquerait le fondement de sa réclamation. Le Juge Michal Rubinstein n'a pas encore publié de décision sur la question.

Source : http://www.haaretz.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Colonies

Même auteur

Amos Harel

Même date

8 janvier 2008