Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2197 fois

Israël -

Israël a proposé de déporter le gréviste de la faim Issawi

Par

12.04.2013 - Selon un responsable israélien, Israël a offert de déporter le prisonnier palestinien en grève de la faim Samer Issawi vers l'Europe ou un pays membre de l'Union européenne, dans le but de parvenir à un compromis sur cette affaire, mais Jawad Bulous, avocat de Samer Issawi, a dit qu'il a refusé d'être déporté.

Israël a proposé de déporter le gréviste de la faim Issawi

Sit-in de solidarité pour Samer Issawi et les prisonniers palestiniens devant les bureaux de la Croix-Rouge à Jérusalem, le 11 avril 2013 (Photo: AFP - Ahmad Gharabli)
Le responsable israélien dit que le bureau du Premier ministre a fait cette proposition après que des fonctionnaires de l'Union européenne et des Nations-Unies aient exprimé leur inquiétude sur l'état de santé d'Issawi. L'officiel a parlé à Associated Press sous couvert d'anonymat, conformément aux règlementations.

Un porte-parole de l'Union européenne en Israël, David Kriss, dit qu'il n'a pas reçu de proposition officielle.

Issawi, 33 ans, a été condamné à 26 ans de prison pour avoir soi-disant attaquer des Israéliens. Il a été libéré dans le cadre de l'accord de 2011, mais Israël l'a plus tard accusé d'activités militantes et l'a ré-arrêté.

Il refuse de se nourrir depuis juillet 2012, l'une des plus longues grèves de la faim au monde.

Issawi fait partie des milliers de prisonniers palestiniens qui sont entamés des grèves de la faim l'année passée pour dénoncer la politique de détention administrative d'Israël, ou emprisonnement extrajudiciaire d'une personne pour une période de temps indéfinie, et les conditions de vie misérables en prison.

Il a perdu 45 kg et on rapporte que son état s'est gravement détérioré depuis une audience du tribunal sur son affaire le 21 février, qui avait décidé qu'il serait libéré le 6 mars.

Issawi est toujours en garde à vue, les jambes attachées à son lit d'hôpital.

Source : Al Akhbar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Al Akhbar

Même date

13 avril 2013