Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2128 fois

Gaza -

Israël aurait lancé son offensive sur Gaza pendant une trêve informelle de 48 heures

Par

La population de Gaza pensait qu'Israël avait décrété une trêve de 48 heures dans ses attaques contre le Hamas quand les bombardements aériens ont commencé samedi matin, a indiqué mardi une responsable des Nations unies à Gaza.

Karen Abou Zayd, membre de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), a fait état de cette possible violation par Israël d'une trêve informelle lors d'une vidéo-conférence de presse depuis les locaux de son agence à Gaza.

La mission israélienne auprès de l'ONU s'est refusée à tout commentaire sur cette accusation, renvoyant les journalistes vers les services du Premier ministre Ehoud Olmert à Jérusalem.

Selon Mme Abou Zayd, les Palestiniens de la Bande de Gaza ne s'attendaient pas au pillonage mené par l'aviation israélienne parce qu'une trêve de deux jours venait d'être conclue, une semaine après l'expiration du cessez-le-feu de six mois entre le Hamas et l'Etat hébreu.

"Ce que nous avons compris ici, c'est qu'une trêve devait être décidée et qu'elle a été décrétée par les Israéliens", a-t-elle expliqué. "Ils ont dit qu'ils attendraient 48 heures. Cela devait aller, je crois, du vendredi matin au dimanche matin, le temps pour eux d'évaluer la situation."

"Une seule roquette a été tirée (sur Israël) vendredi, ce qui semble prouver que le Hamas a tenté à nouveau de respecter cette trêve pour reprendre le contrôle de la situation", a poursuivi la membre de l'UNRWA. "Mais tout a déraillé samedi matin vers 11h30. Nous étions tous au travail et nous avons été très surpris."

Lors du lancement de cette offensive, ni Ehoud Olmert ni son ministre de la Défense Ehoud Barak n'ont fait mention d'une quelconque trêve.

Pour Mme Abou Zayd, la population de Gaza "ne pense pas que la trêve (de six mois) a été violée en premier par le Hamas". Tout au contraire, les habitants "ont vu que le Hamas avait observé la trêve d'une manière très stricte pendant presque six mois, au moins pendant quatre des six mois, sans rien obtenir en retour."

"Puisqu'il n'y avait plus de roquettes, les points de passage auraient dû rouvrir", a encore relevé Mme Abou Zayd. "Or les points de passage n'ont pas été réouverts du tout."

Source : http://fr.news.yahoo.com/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Incursions

Même auteur

Associated Press

Même date

30 décembre 2008