Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2938 fois

Israël -

Israël demande à l'Espagne d'arrêter le financement du groupe "Briser le Silence" qui documente les crimes des FOI à Gaza

Par

Israël a demandé jeudi au gouvernement Espagnol de mettre fin à son financement du groupe des droits de l’homme «Briser le silence », qui critique la conduite des Forces d’Occupation Israélienne au cours de l'opération « Plomb Durci » en janvier dans la bande de Gaza. Des demandes similaires ont été faites à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas.

Des hauts responsables du Ministère des Affaires étrangères ont déclaré qu’à ce stade, le ministère n'avait pas l'intention de prendre des mesures concernant d'autres organisations non gouvernementales qui reçoivent un financement de gouvernements étrangers. Il n'y a pas d'intention, a souligné le ministère, d’agir contre les organisations qui œuvrent pour la paix ou la coexistence.

Au cours de l'année écoulée, l'Espagne a fourni des dizaines de milliers d'euros pour financer les patrouilles dirigées par Briser le Silence à Hébron.

Lors d'une réunion avec le directeur de la coopération internationale du Ministère espagnol des Affaires étrangères, l'adjoint de l’ambassadeur d'Israël a demandé à l'Espagne de revoir son financement pour les ONG concernant le conflit arabo-israélien.

Israël a fait remarquer que ce financement était disproportionné par rapport à celui des organisations de défense des droits de l'homme dans les pays arabes.

Les contacts en Espagne, font partie d'un effort plus large du Ministère des Affaires étrangères qui a eu lieu au cours des deux dernières semaines concernant Briser le Silence suite à sa publication d'un rapport sur Plomb Durci.

Le ministère de la Défense avait été très en colère car le rapport n'avait pas été donné au gouvernement ou aux Forces d’Occupation Israélienne avant sa publication.

Source : http://www.haaretz.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Objecteurs de conscience

Même auteur

Barak Ravid

Même date

2 août 2009