Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3793 fois

ONU -

Israël demande aux Nations Unies d'empêcher la Flottille d'aide prévue pour Gaza

Par

Le premier ministre israélien a demandé au secrétaire général des Nations Unies, Ban ki-Moon, vendredi, d'insister pour que les Nations Unies interviennent et stoppent une mission internationale d'aide humanitaire prévu pour le mois de mai prochain.

Selon le premier ministre israélien, le convoi d'aide est organisé par des "extrémistes islamiques", sans qu'il puisse le prouver. Les organisateurs de la flottille comprennent l'activiste juif américain bien connu Adam Shapiro, la survivante de l'holocauste Hedy Epstein, et des dizaines de représentants d'ONG internationales et d'individuels, dont 40 membres de médias qui envisagent de documenter le voyage. Les noms des participants ont été publiés et aucun ne fait partie de la liste US ou israélienne des "extrémistes islamiques".

La flottille comprend également un navire US chargé d'aide humanitaire donnée par des bénévoles de tous les États-Unis, qui ont réussi à lever pour 500.000 dollars d'aide médicale, scolaire et de construction à remettre à la population de Gaza.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a également dit à Ban ki-Moon que l'Iran était derrière cette mission, disant : "Il vient juste d'être révélé qu'une partie des efforts de l'Iran est d'armer [le Hamas] et de faire rentrer des armes dans la Bande en contrebande." Il n'a donné aucun fondement pour étayer cette affirmation, et aucun article récent des médias n'indique l'existence d'une telle révélation.

Netanyahu faisait peut-être référence à la saisie, le 17 mars, d'un bateau libyen intercepté sur sa route vers l'Afrique et dans lequel a été découverte une cache d'armes. Bien qu'il n'y ait aucune preuve qu'aucune de ces armes était destiné à Gaza, les responsables israéliens ont spéculé que les armes allaient être transportées en Égypte en passant par l'Afrique, puis passées à Gaza en contrebande par les tunnels, affirmant que l'Iran était derrière le complot. Les responsables israéliens n'ont donné aucune preuve de cette affirmation.

Les organisateurs de la prochaine Flottille d'aide ont répondu vendredi à la demande de Netanyahu [à l'ONU] par leur propre exigence, demandant que l'organisme international se conforme à la loi internationale et empêche Israël d'attaquer les navires d'aide dans les eaux internationales, comme les troupes israéliennes l'ont fait l'an dernier.

Un représentant de la Campagne européenne pour la fin du siège sur Gaza (ECESG) a dit : "Nous appelons les Nations Unies à se souvenir de leur raison d'être, comme stipulé dans leur propre charte : réprimer les actes d'agression et régler les différends en conformité avec les principes de justice et du droit international."

La flottille prévue sera remplie d'équipement médical, de matériel de construction, de fournitures scolaires et autre aide humanitaire expressément interdite d'entrer à Gaza par le gouvernement israélien, qui contrôle les frontières de Gaza et son espace maritime.

Les activistes disent qu'ils partiront d'Europe à la date anniversaire de l'attaque israélienne sur le convoi humanitaire de l'an dernier, au cours de laquelle 9 personnes ont été tuées, dont un adolescent américain, par les troupes israéliennes.


Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

ONU

Même sujet

Actions

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

3 avril 2011