Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2523 fois

USA -

Israel demande aux États-Unis d'envoyer des roquettes à fragmentation

Par

Israel a demandé à l'administration Bush d'envoyer d'urgence des roquettes à fragmentation anti-personnelles de courte portée qui pourraient être utilisées pour viser des sites de missiles du Hezbollah au Liban, ont déclaré des responsables américains jeudi.

La demande pour des roquettes à fragmentation M-26 qui sont tirées en masse et qui contiennent des centaines de sous-munitions semblables à des grenades qui se dispersent et explosent sur une vaste superficie, est susceptible d'être approuvée rapidement, ainsi que l'envoi d'autres armes, a déclaré un haut fonctionnaire.


Mais d'autres responsables du département d'Etat ont retardé son approbation, en raison de craintes que ces munitions ne provoquent des victimes civiles et des répercussions diplomatiques.

Les roquettes, qui seraient très efficaces contre des lance-missiles cachés, déclarent les responsables, sont tirées par dizaines et pourraient pour causer des victimes civiles si elles sont utilisées contre des cibles dans des secteurs peuplés.


Israël demande maintenant des roquettes parce qu'il n'a pas pu supprimer les attaques de roquettes Katyusha du Hezbollah depuis le début du conflit en lançant des bombes depuis des avions et d'autres types d'artillerie, ont ajouté les responsables. Les roquettes Katyusha ont tué des dizaines de civils en Israël.

Les Etats-Unis avaient approuvé la vente de roquettes M-26 à Israël il y a quelque temps, mais les armes n'avaient pas encore été livrées lorsque la crise au Liban a débuté.
Si la livraison est approuvée, on pourrait dire à Israël de faire attention, en particulier au sujet du tir de roquettes sur des secteurs peuplés, a ajouté le haut responsable.

Israël dit depuis longtemps aux responsables américains qu'il veut des des roquettes à fragmentation M-26 pour l'utiliser contre des armées conventionnelles au cas où Israël serait envahi, a jouté l'un des responsables.

Mais après avoir été sous pression au cours de ces derniers jours concernant l'utilisation des armes, les responsables israéliens ont révélé qu'ils avaient l'intention de les utiliser contre des sites de tirs de roquettes au Liban. C'est cette perspective qui a soulevé d'importantes inquiétudes au sujet des victimes civiles.

Pendant une grande partie des années 80, les Etats-Unis ont maintenu un moratoire sur la vente d'armes à sous-munitions à Israël, après la révélation que des civils au Liban avaient été tués avec les armes pendant l'invasion israélienne en 1982. Mais le moratoire a été ensuite levé par l'Administration Reagan, et depuis, les Etats-Unis ont vendu à Israël quelques types d'armes à sous-munitions, a déclaré le haut fonctionnaire.


Les responsables ont parlé du sujet seulement sous le couvert de l'anonymat, puisque le débat sur le sujet n'est pas terminé et qu'ils ont peur des implications sur la difficile diplomatie qui est en cours.

Les fonctionnaires du Département d'Etat "discutent du besoin ou non de bloquer cette vente en raison du passé et des circonstances actuelles" a déclairé le haut fonctionnaire, en ajoutant qu'il était probable qu'Israël obtienne les roquettes, mais qu'on lui dirait de "faire attention".

David Siegel, un porte-parole del'Ambassade Israélienne à Washington, a refusé de commenter la demande israélienne. Il a pourtant déclaré : "En règle générale, nous ne tirons évidemment pas dans des secteurs peuplés, sauf lorsque nous utilisons des munitions à guidage de précision contre des cibles terroristes." Dans ces cas-ci, Israël lâche des tracts d'avertissement des attaques imminentes pour éviter les victimes civiles, a-t'il ajouté.

Dans le cas des armes à fragmentation, y compris dans le cas du système de multi-lancement de roquettes qui tire les M-26, l'armée israélienne tire seulement en terrain libre où l'on trouve des lanceurs de roquettes ou d'autres cibles militaires, pour éviter la mort de civils, a déclaré un responsable israélien.

Le débat concernant l'envoi de missiles à Israël, qui incluent des armes à fragmentation et utilisent des lanceurs qu'Israël a déjà reçus, survient alors que l'Administration Bush essaie d'obtenir le soutien pour une ébauche de résolution des Nations Unies qui demande une cessation immédiate de "toutes les attaques" du Hezbollah et "des opérations militaires offensives" d'Israël.

Les gouvernements arabes, sous pression pour stopper le nombre grandissant de victimes civiles au Liban, ont critiqué la mesure parce qu'elle ne demande pas le retrait des troupes israéliennes du Sud Liban.

Alors que des responsables de l'Administration Bush ont critiqué les tirs israéliens qui ont entraîné des victimes civiles, ils ont également soutenu l'offensive contre le Hezbollah en accélérant l'envoi de cargaisons d'armes vers la région. Le mois dernier, l'administration a approuvé l'envoi d'armes à guidage de précision qui comprennaient 25 bombes anti-bunkers de 2,5 Tonnes.

Israël a récemment demandé un autre envoi de munitions à guidage de précision, qui devrait être approuvée, a déclaré le haut responsable.


Nous demandons à tous les citoyens des pays dont l’espace aérien peut être utilisé pour acheminer ces armes, d’agir immédiatement auprès de leurs gouvernements respectifs pour qu’ils refusent l’autorisation de survol de leurs territoires pour ces transports.


NON AU SURVOL DE LA France POUR L'ENVOI DE CES ARMES

Source : http://www.nytimes.com/

Traduction : MF pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Armement israélien

Même date

11 août 2006