Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2370 fois

Grande Bretagne -

Israël dénonce le mandat d'arrêt contre Tzipi Livni à Londres

Par

L'ambassadeur d'Israël en Grande-Bretagne a critiqué mardi la décision d'un tribunal britannique d'émettre un mandat d'arrêt contre l'ancienne ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni, qui souhaitait se rendre à Londres. "La situation actuelle est devenue intolérable, il est temps que cela change", a déclaré l'ambassadeur israélien Ron Prosor à la radio de l'armée.

Israël dénonce le mandat d'arrêt contre Tzipi Livni à Londres


Protestation des militants pro-palestiniens contre Livni-la-criminelle-de-guerre à Londres, le 13 décembre (1)

"Je suis convaincu que le gouvernement britannique comprendra qu'il est temps d'agir et qu'il ne se contentera pas seulement de déclarations", a ajouté le diplomate.

Des hauts responsables israéliens ont déjà été menacés de poursuites judiciaires en Grande-Bretagne à la suite de plaintes d'organisations pro-palestiniennes.

Le bureau de Mme Livni, qui est également chef du Kadima (centriste), le principal parti d'opposition, a pour sa part indiqué qu'elle avait annulé une visite à Londres prévue à la fin de la semaine "pour des raisons de calendrier".

Mais selon les médias israéliens, Mme Livni a pris cette décision après avoir été informée qu'un tribunal britannique avait émis un mandat d'arrêt à son encontre en raison de ses fonctions durant l'opération ¨Plomb durci" menée par l'armée israélienne il y a un an dans la bande de Gaza.

Cette offensive, qui avait comme objectif déclaré de neutraliser les tirs de roquettes palestiniennes contre Israël, a fait 1.400 morts palestiniens, dont des femmes et des enfants.

Mme Livni, qui était chef de la diplomatie à l'époque, a souligné mardi qu'elle assumait la "responsabilité des décisions prises lors de cette opération qui a atteint ses objectifs qui étaient de protéger la population du sud d'Israël et de restaurer le pouvoir de dissuasion" de l'Etat hébreu.

Le Foreign Office a indiqué lundi que la Grande-Bretagne examinait de façon urgente les implications d'un mandat d'arrêt émis contre Tzipi Livni.

"La Grande-Bretagne est déterminée à faire tout ce qu'elle peut pour promouvoir la paix au Proche-Orient et être un partenaire stratégique d'Israël", a souligné une porte-parole du Foreign Office.

"Pour ce faire, les leaders israéliens doivent être capables de venir au Royaume-Uni pour des pourparlers avec le gouvernement britannique. Nous examinons de façon urgente les implications de cette affaire", a-t-elle ajouté.

En octobre, le vice-Premier ministre israélien Moshé Yaalon, visé par des poursuites pour "crime de guerre" lorsqu'il était chef-d'état major de l'armée entre 2002 et 2005, avait également dû renoncer à se rendre à Londres.

(1) D'autres photos sur Demotix.com

Source : Le Monde

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande Bretagne

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

AFP

Même date

15 décembre 2009