Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1929 fois

Gaza -

Israël et les territoires occupés – Dernier rapport des activités du CICR sur le terrain

Par

Le CICR est extrêmement préoccupé par le nombre élevé de victimes civiles dans la bande de Gaza, après la dernière escalade de la violence entre les forces de défense israéliennes et les groupes armés palestiniens.

Un tiers des personnes tuées sont des femmes et des enfants, parmi lesquels neuf étaient âgés de moins de douze ans. Les villes israéliennes situées aux alentours de Gaza continuent d'être la cible de roquettes lancées depuis la bande de Gaza. Le CICR maintient un contact régulier avec le Magen David Adom en Israël, qui aide à soigner et à évacuer les blessés.

L'intensification du conflit ces dernières semaines a aggravé une situation humanitaire qui était déjà précaire. Pendant plusieurs heures par jour, Gaza continue de subir des coupures de courant, que les hôpitaux pallient en faisant marcher leurs générateurs. À l'intérieur de la bande de Gaza, il est difficile, depuis quelques semaines, d'approvisionner en carburant les hôpitaux et de constituer des stocks pour alimenter leurs générateurs.


Santé : travailler sous pression

L'évacuation de certains patients gravement blessés vers l'Égypte, par le poste-frontière de Rafah, a fait baisser la pression exercée sur les hôpitaux de Gaza, mais les principaux hôpitaux chirurgicaux, notamment dans le nord de Gaza, continuent de s'occuper de nombreux blessés.

L'unité de soins intensifs de l'hôpital Shifa, situé dans la ville de Gaza, a pu restituer neuf lits qu'elle avait empruntés aux services de soins coronariens, d'obstétrique et de gynécologie, et à l'unité des brûlés pour faire face à l'afflux de blessés de guerre.

« Les structures de santé à Gaza se trouvaient déjà dans une situation critique avant ces derniers affrontements », relève Eileen Daly, coordonnatrice sanitaire du CICR pour Israël et les territoires occupés. « Les opérations qui n'étaient pas urgentes ont été annulées, et la plupart des hôpitaux n'ont pu opérer que les cas les plus graves. Nous avons été en mesure de les aider dans cette crise, mais les problèmes de fond demeurent. »

Le CICR continue de surveiller les stocks de médicaments et de matériel médical des hôpitaux et de les réapprovisionner selon les besoins. La semaine dernière, il a fourni des pansements, des sutures, des anesthésiants, des médicaments antidouleur, du plasma, des draps de lit, des attelles et des instruments de chirurgie aux principaux hôpitaux chirurgicaux traitant les blessés. Le ministère palestinien de la Santé à Ramallah a organisé une collecte de sang en Cisjordanie , et le CICR se tient prêt à assurer l'acheminement du sang à Gaza.


Protection du personnel, des véhicules et des structures sanitaires

Le droit international humanitaire précise que les structures, les véhicules et le personnel sanitaires doivent être respectés et protégés.

Dernièrement, lorsque les combats se sont intensifiés, l'évacuation des blessés s'est avérée difficile et souvent dangereuse pour les équipes d'ambulanciers et de secouristes, qui dans certains cas n'ont pas pu accéder pendant plusieurs heures aux zones touchées. Le CICR aide les équipes d'intervention d'urgence du Croissant-Rouge palestinien à Jabaliya à réintégrer leurs locaux et à réinstaller le système d'appel d'urgence. Durant les combats, le personnel avait dû être évacué vers des lieux plus sûrs, à l'hôpital Al-Awda situé à proximité. En outre, une roquette tirée depuis Gaza a atterri dans l'enceinte d'un hôpital de la ville israélienne d'Ashkelon.

« La possibilité pour le personnel médical de travailler en sécurité en période de conflit, et pour les blessés de se faire soigner rapidement – qui qu'ils soient – est d'une importance primordiale. C'est au cœur même de l'action du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et de l'objectif du droit international humanitaire », ajoute Eileen Daly.


Assistance aux familles

Les familles dont le foyer a été entièrement ou partiellement détruit pendant les combats sont actuellement hébergées par des parents ou des organisations locales.

Les collaborateurs du CICR et les volontaires du Croissant-Rouge palestinien ont déjà distribué des colis de vivres, des matelas et des secours à plus de 200 personnes.

« Avec la pénurie de matériaux de construction dans la bande de Gaza, de nombreuses familles auront beaucoup de mal à reconstruire leur maison. Pour certaines, ce sera peut-être même impossible », explique Karl Buehlmann, délégué du CICR chargé de la sécurité économique dans la bande de Gaza. « Depuis juin dernier, le prix du sac de ciment est monté en flèche ; en effet, les stocks fluctuent à cause des restrictions à la frontière. »

Source : http://www.icrc.org/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Rapports

Même auteur

CICR

Même date

8 mars 2008