Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3905 fois

Palestine occupée -

Israël étend l'interdiction sur le regroupement familial palestinien

Par

Le parlement d'Israël a voté mercredi 19 mars l'extension d'une loi qui empêche les Palestiniens de se réunir avec des membres de leurs familles vivant en Palestine occupée, une décision critiquée par les Palestiniens et les organisations pour les droits de l'homme.

Israël étend l'interdiction sur le regroupement familial palestinien

La police israélienne vérifie les cartes d'identité de Palestiniens à un poste de contrôle dans une ruelle menant à la mosquée al-Aqsa le 16 Mars 2014, dans la Vieille Ville de Jérusalem (Photo: AFP - Ahmad Gharabli)
Le site israélien d'informations Arutz Sheva a rapporté que les membres de la Knesset ont voté à 42 pour et 15 contre le soutien à la Loi de Citoyenneté et d'Entrée en Israël.

La loi, qui a d'abord été libellée comme une ordonnance provisoire en 2003, au lendemain de la Deuxième Intifada, vise les Palestiniens ainsi que les "ressortissants étrangers de pays ennemis," écrit le quotidien israélien Ha'aretz.

D'après Arutz Sheva, les hommes politiques israéliens en faveur de la loi ont fait valoir que "le risque sécuritaire potentiel que des terroristes cherchent à se servir du prétexte du regroupement familial pour entrer en Israël l'emporte sur toute considération humanitaire."

L'ONG "Visualizing Palestine" s'est efforcée de sensibiliser sur l'interdiction. Un de ses chercheurs, Livia Bergmeijer, a réfuté le prétexte israélien justifiant l'extension de la loi.

"Il est clair que ceci n'a rien à voir avec la sécurité, parce que des milliers de Palestiniens entrent et sortent de Palestine occupée tous les jours," a-t-elle dit à Al-Akhbar. "C'est une mesure qui vise spécifiquement à contrôler la démographie."

Bergmeijer a dit que l'interdiction de regroupement familial n'est qu'une décision dans la longue liste des politiques qui visent à séparer les familles palestiniennes depuis 1948.

Hanan Ashrawi, membre du comité exécutif de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) a fustigé la décision parlementaire, qui intervient juste après l'assassinat d'un adolescent palestinien de 15 ans en Cisjordanie et l'annonce de la construction de nouveaux immeubles coloniaux à Jérusalem.

"Avec la dernière surenchère d'Israël dans son entreprise coloniale illégale, sa législation raciste et discriminatoire aux dépens du peuple palestinien, les assassinats extra-judiciaires de civils palestiniens, parmi d'autres violations flagrantes du droit international et humanitaire, il est évident qu'Israël fait tout ce qu'il peut pour détruire les négociations en cours et pour provoquer la violence et l'extrémisme dans toute la région," a déclaré Ashrawi au Palestine News Network (PNN).

Selon Adalah, une ONG de protection des droits des Palestiniens ayant la citoyenneté israélienne, les quelques étrangers dont le regroupement familial avec leurs familles en Palestine occupée a été autorisé depuis 2007 n'ont eu droit ni au permis de travail, ni au système national d'assurance-maladie et ni au permis de conduire.

L'organisation avait auparavant décrit la loi comme "s’immisçant dans chaque aspect de la vie de ses familles, en violant leurs droits humains les plus fondamentaux, la vie familiale, l'intimité, la dignité, l'autonomie personnelle et l'égalité."

"C'est une loi discriminatoire et raciste qui n'a d'équivalent dans aucun Etat démocratique," a dit Adalah.

Source : Al Akhbar

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Nettoyage ethnique