Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1875 fois

Europe -

Israël menace d’interdire à l’Union Européenne de participer aux négociations de paix au Moyen-Orient

Par

Un responsable du ministère des Affaires étrangères israélien a annoncé qu’Israel pourrait interdire à l’Union Européenne de participer aux négociations de paix avec les Palestiniens si l’Union Européenne n’arrête pas ses critiques d’Israël.

Le quotidien israélien en ligne, Haaretz, a annoncé qu’Israël visait principalement la commissaire européen aux Affaires Etrangères, Benita Ferrero-Waldner, qui a appelé l’Union européenne à ne pas rehausser ses relations avec Israël en raison de la politique d’Israël enver le processus de paix au Moyen-Orient.

Haaretz a ajouté qu’Israël avait déjà informé certains ambassadeurs européens sur sa position. Les deux premiers ambassadeurs qui ont été informés, sont l’Ambassadeur de France, Jean-Michel Casa, et l'ambassadeur de Grande-Bretagne, Tom Phillips.

Israël a également fait connaître sa décision à l'Ambassade d'Allemagne.

De son côté, le ministre de la Défense israélien, Ehud Barak, a critiqué l'UE pour ses positions et a accusé Ferrero-Waldner.

Barak a déclaré que les déclarations de Mme Ferrero-Waldner étaient inquiétants "dans la forme, le style et le calendrier".

Il a dit aux diplomates de l'UE qu’Israël avait déjà expliqué aux responsables de l'UE qu’il avait besoin de temps pour reformuler sa politique, en ajoutant que l'UE "ne devait pas commencer une guerre médiatique contre Israël".

Barak a également déclaré qu'Israël souhaitait que l'Union Européenne fasse partie du processus de paix au Moyen-Orient, mais il a ajouté que l'Europe devait s’en tenir à des discussions "matures et discrètes au lieu de recourir à des déclarations aux médias".

"Si les responsables de l'UE poursuivent leurs déclarations et leurs critiques, l'Europe ne fera pas partie du processus de paix", a déclaré Barak.

Barak a également envoyé un télégramme aux ambassades d'Israël en Europe pour les informer de sa position. Il a également déclaré que les ambassadeurs de l'UE, sauf l'ambassadeur de France, ne soutenait pas Ferrero-Waldner.

Ferrero-Waldner fait également l’objet de pressions de la part de certains pays de l'UE parce qu'ils pensent que ses déclarations nuisent aux relations israélo-européennes.

Source : http://www.imemc.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Europe

Même sujet

Initiatives de Paix

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

1 mai 2009