Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2317 fois

Israël ne sera pas poursuivi pour l'attaque sur la flottille de Gaza
jeudi 6 novembre 2014

Par

Une mauvaise nouvelle pour les Palestiniens… et les défenseurs des Droits de l’Homme. Dans un communiqué, la Cour pénale internationale (CPI) a décidé de ne pas poursuivre l’Etat d’Israël pour le raid meurtrier mené contre la flottille humanitaire à destination de Gaza en mai 2010 même si, comme le rappelle la CPI, il est « raisonnable de penser » que des crimes de guerre avaient été commis.

A l'aube du 31 mai 2010, la « flottille de Gaza » avait été arraisonnée dans les eaux internationales par un commando israélien alors qu'elle tentait de rallier Gaza, pour briser le blocus israélien qui coure depuis 2006. Neuf Turcs à bord du Mavi Marmara avaient été tués dans l'assaut, ce qui avait provoqué une dégradation des relations diplomatiques entre la Turquie et Israël. « Cependant, après avoir minutieusement pris en compte tous les facteurs pertinents, je suis parvenue à la conclusion que les affaires éventuelles qui pourraient découler d'une enquête sur cet événement ne seraient pas suffisamment graves pour que la Cour y donne suite, » a indiqué la procureure Fatou Bensouda.
 
Le gouvernement des Comores, un Etat partie du statut de Rome (le traité fondateur de la Cour pénale internationale), également le pays auprès duquel était enregistré le Mavi Marmara, avait saisi la Cour pénale internationale peu de temps après l’agression. Après analyse, la procureure a conclu « que l'on pouvait raisonnablement penser que des crimes de guerre relevant de la compétence de la Cour pénale internationale avaient été commis sur l'un des navires en cause, le Mavi Marmara ». Mais ces crimes ne sont pas « suffisamment graves », a-t-elle ajouté ; selon le traité fondateur de la Cour, la CPI « doit avant tout se concentrer sur les crimes de guerre commis à grande échelle ou dans la poursuite d'un plan ou d'une politique ».
 
« J'en conclus que les critères juridiques posés par le Statut de Rome pour ouvrir une enquête ne sont pas remplis et c'est pourquoi je déclare l'examen préliminaire clos, » a précisé Fatou Bensouda. Israël échappe donc à une nouvelle sanction. La Cour Pénale reconnaît les crimes de guerre mais décide de ne pas poursuivre l’Etat d’Israël, les jugeant pas assez graves. Le peuple turc appréciera… Une décision injuste mais pas surprenante : la justice internationale sait se montrer très sélective quand il s’agit de condamner les exactions que commet Israël. Rappelons également que la Cour Pénale Internationale est la seule autorité compétente pour juger de tels actes…

Source : Le Courrier de l'Atlas

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Poursuites judiciaires

Même date

6 novembre 2014