Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1688 fois

Israël -

Israel offre la “déportation volontaire” au lieu de la détention administrative

Par

Des détenus palestiniens qui ont passé plus de deux ans dans le camp de détention du Negev, sans charges, ont déclaré que les Autorités de Prison israéliennes leur avait offert "d'être expulsé volontairement", au lieu de rester en détention.

Le détenu Waleed Hanatsha, 36 ans, a dit à France Press que le procureur militaire israélien lui avait officiellement offert par le biais de son avocat d'être expulsé pendant deux ans, mais il a rejeté l'offre.

Hanatsha a été arrêté en mars 2002, et a été interrogé pendant 22 jours avant d'être transféré au camp de détention dans le Negev; Les Autorités de Prison israéliennes ont renouvellé les ordres de détention contre lui 13 fois sans donner aucune accusation contre lui.

Une Cour d'Appel israélienne a ordonné la libération de Hanatsha, mais les Autorités de Prison ont refusé de le libérer.

Hanatsha a également indiqué que les Autorités israéliennes ont offert à trois autres détenus d'être expulsés au lieu de rester en détention administrative, mais ils ont rejeté l'offre.

Ad Dameer a décrit l'offre de déportation comme une "déportation silencieuse", et a lancé une campagne locale et internationale de soutien aux détenus qui ont passé plusieurs années en détention administrative.

Actuellement, il y a plus de 600 détenus en détention administrative, 100 ont été arrêtés la semaine dernière.

26 détenus sont en détention administrative depuis quatre ans et 135 détenus ont été arrêtés il y a trois ans.

Le détenu Abdul-Raziq Farraj, 24 ans, a été transféré en détention administrative après avoir été arrêté en 2002, et a reçu plusieurs renouvellements de l'ordre.

"Ils renouvellent toujours mes ordres de détention le jour de ma libération supposée", dit Farraj, "Mon épouse et mon enfant attendent le jour de ma libération mais alors Israël renouvelle ma période de détention, je pense qu'ils croiront seulement à ma libération quand je serai à la maison".

Israël utilise la détention administrative contre les Palestiniens depuis 1978 en utilisant une Loi d'Urgence qui a été imposée par le Mandat Britannique avant qu'Israël soit établi.

Plus de 8000 détenus sont actuellement dans les prisons israéliennes et les centres de détention, la plupart d'entre eux ont été arrêtés depuis le début de l'Intifada en 2000. Certains des détenus ont été arrêtés il y a plus de 20 ans, rapporte la Palestinian Prisoners Society.

Source : www.imemc.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

IMEMC

Même date

5 octobre 2005