Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1330 fois

Israël -

Israël plongé dans la confusion après les élections

Par

JERUSALEM, 11 fév 2009 (AFP) - Les médias israéliens soulignaient mercredi la confusion provoquée par un scrutin qui a vu une "victoire" de la centriste Tzipi Livni et pourrait en fait déboucher par un retour au pouvoir de son rival de droite Benjamin Netanyahu.


Le Kadima de la ministre des Affaires étrangères Livni devance d'un siège le Likoud de l'ex Premier ministre Netanyahu qui dispose toutefois d'un nombre d'alliés potentiels plus nombreux parmi les formations d'extrême-droite et ultra-orthodoxes pour former le prochain gouvernement.

Le quotidien Maariv (centre-droit) illustre ce résultat ambigu du scrutin de mardi en publiant en une deux grandes photos, la première de Benjamin Netanyahu avec comme titre la "majorité c'est lui" et la seconde de Tzipi Livni accompagnée d'un "le changement c'est elle".

Le journal utilise également une photo d'Avigdor Lieberman, le chef d'Israël Beiteinou, un parti d'extrême-droite qui a connu une progression notable en passant de 11 à 15 députés, en soulignant: "Il a les clés (du pouvoir) en main".

Ben Kaspi, un des éditorialistes du Maariv, écrit pour sa part: "Tzipi peut sourire. Elle a remporté un grand succès, mais cela ne suffira pour faire d'elle le Premier ministre". Il souligne que Benjamin Netanyahu "qui a perdu, va conquérir" le pouvoir.

Un autre article du Maariv est intitulé :"Livni a gagné la bataille, mais va perdre la guerre".

"Nous allons connaître une période intéressante mais triste. Israël demeure un pays instable avec un système politique et électoral problématique (...) Durant la campagne électorale, tout le monde a parlé de la nécessité d'un Israël fort. En pratique, nous avons droit à l'exact contraire, au moins d'un point de vue politique".

Le quotidien Yédiot Aharonot (populaire) publie également deux photos géantes de Tzipi Livni et de Benjamin Netanyahu avec entre eux le titre: "j'ai gagné" et en sous-titre: "impasse politique".

Selon ce quotidien, la classe politique commence à parler d'une possible "rotation".

"La meilleure solution c'est la rotation: pendant deux ans, Tzipi Livni sera Premier ministre puis cela sera au tour de Netanyahu", écrit le journal.

Cette formule a déjà été utilisée entre 1984-1988 entre Shimon Peres (travailliste) et Yitzhak Shamir (Likoud, droite) lorsqu'ils avaient échangé leur portefeuille de Premier ministre et de ministre des Affaires étrangères à mi-parcours de la législature.

Le quotidien Haaretz (libéral de gauche) parle lui aussi "d'impasse politique".

"Quelle complication depuis hier! Tzipi Livni, a remporté une grande victoire. Mais sans Lieberman il n'y pas de gouvernement et, même avec lui, il est douteux qu'elle puisse constituer un gouvernement. Seule une démocratie comme celle que nous avons en Israël peut se traduire par une telle impasse. Tout gouvernement qui sera constitué aura une liberté d'action limitée et sera soumis au chantage et aux pressions. Il est douteux que dans ces conditions, il fasse long feu".

11-02-2009 09:08:46
Pays : ISR
GLGL

FRS0300 30526 /AFP-YZ08

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Même auteur

AFP

Même date

11 février 2009