Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2510 fois

Jérusalem -

Israël révoque le statut de résidence à Jérusalem de l'épouse d'un prisonnier

Par

Les autorités israéliennes ont révoqué le statut de résidence d'une Palestinienne de Jérusalem Est alors qu'elle y vivait depuis 23 ans, moins de deux semaines après que son mari a été condamné à 9 mois de prison pour son activité sur Facebook.

Israël révoque le statut de résidence à Jérusalem de l'épouse d'un prisonnier

Le ministre de l'Intérieur d'Israël a refusé sa demande de "regroupement familial" à Muna Abdullah al-Shalabi, 43 ans, pour des "raisons de sécurité".

Son mari, Omar al-Shalabi, est l'ancien secrétaire-général du Fatah à Jérusalem, et a été au début de ce mois condamné à 9 mois d'incarcération dans une prison israélienne pour de soi-disant "incitation à la violence anti-juive" et "soutien au terrorisme" dans des messages et des commentaires sur Facebook.

Muna al-Shalabi a dit que son bannissement de Jérusalem a été promulgué pour exercer davantage de pression sur son mari.

Les autorités israéliennes ont prétendu avoir donné une chance à Muna de défendre sa demande en février, mais qu'elle ne s'est pas présentée, ce qui aurait entrainé le refus.

Toutefois, al-Shalabi a nié avoir eu le moindre opportunité de contester le bannissement ; elle a dit n'avoir reçu aucune convocation du ministère de l'Intérieur avant la dernière notification.

Elle a vécu dans le quartier al-Suwwana, à Jérusalem-Est occupée, depuis qu'elle a épousé son mari, résident de Jérusalem, il y a 23 ans.

Jusqu'au bannissement, elle avait été autorisée à vivre à Jérusalem Est grâce au processus de demande de "réunification familiale".

Le processus requiert "des examens minutieux qui prennent souvent plusieurs années" ; il a été limité aux hommes âgées de 35 ans et aux femmes âgées de 25 ans depuis 2005, d'après le groupe israélien pour les droits de l'homme B'Tselem.

B'Tselem a rapporté que des milliers de Palestiniens "se sont même vus refuser la possibilité de présenter une demande et ne peuvent pas vivre avec leurs épouses en Israël," ajoutant que le processus "viole le droit à la vie famille de dizaines de milliers de personnes."

Al-Shalabi a 21 jours pour présenter ses objections au l'interdiction de séjour.

En 2014, le statut de résident a été révoqué à 107 résidents palestiniens de Jérusalem Est, qui s'ajoutent aux 14.309 depuis 1967.

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Maan News

Même date

28 mai 2015