Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2002 fois

Israël -

Israël s'entraînerait à des frappes nucléaires sur l'Iran

Par

Israël a échafaudé des plans secrets pour détruire les sites iraniens d'enrichissement d'uranium au moyen d'armes tactiques nucléaires, rapporte le Sunday Times.
Citant plusieurs sources militaires israéliennes, le journal dominical britannique ajoute que deux escadrilles de l'armée de l'air se sont exercées en vue d'un éventuel bombardement de la centrale nucléaire de Natanz, en Iran, avec des bombes à pénétration contenant de l'uranium appauvri, connues sous le nom de "bunker busters".

Malgré les sanctions prises contre elles en raison de leur programme nucléaire, les autorités iraniennes ont toujours l'intention d'installer 3.000 centrifugeuses à Natanz, où deux cascades de 164 centrifugeuses sont déjà en service.

Deux autres sites iraniens, un réacteur à eau lourde à Arak et des infrastructures de transformation d'uranium à Ispahan, seraient visés de leur côté par des bombes conventionnelles, poursuit le Sunday Times.

Le Conseil de sécurité de l'Onu a voté à l'unanimité en décembre l'adoption de sanctions pour tenter de dissuader l'Iran de poursuivre son programme d'enrichissement d'uranium. Si Téhéran revendique le droit de développer son propre nucléaire civil, les puissances occidentales craignent que la république islamique accède à la technologie lui permettant de fabriquer l'arme atomique.

Malgré les sanctions, l'Iran compte poursuivre ses travaux d'enrichissement car ses intentions, dit-elle, sont pacifiques.

Israël a toujours refusé d'écarter l'hypothèse de frappes préventives, à l'image du raid aérien lancé en 1981 contre un réacteur nucléaire en Irak, mais beaucoup d'analystes estiment que dans le cas de l'Iran, Israël ne pourrait se lancer seul dans une telle offensive.

Le Sunday Times ajoute que les plans israéliens prévoient l'utilisation de bombes conventionnelles à guidage laser pour percer des "tunnels" dans les objectifs. Des ogives nucléaires seraient ensuite tirées dans les orifices afin qu'elles explosent en profondeur dans le sous-sol et que les retombées radioactives s'en trouvent limitées.

Selon le quotidien, des pilotes de Tsahal ont effectué ces dernières semaines des vols jusqu'à Gibraltar pour s'entraîner sur la distance de 3.200 kilomètres aller-retour qui sépare Israël des cibles iraniennes. Parmi les itinéraires envisagés, l'un deux survolerait la Turquie.

Le Sunday Times cite également des sources qui précisent toutefois que le recours à des frappe nucléaires serait décidé seulement si une attaque conventionnelle était écartée et si les États-Unis refusaient d'intervenir. Washington n'exclut pas l'option militaire mais privilégie pour l'heure la voie diplomatique.

Le journal ajoute que les informations sur cette menace pourraient avoir filtré afin de faire pression sur l'Iran pour qu'elle renonce à ses projets.

Source : http://www.latribune.fr/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Armement israélien

Même auteur

Reuters

Même date

7 janvier 2007