Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2882 fois

Israël -

Israël va expulser Samer al-Barq en Egypte

Par

Les autorités israéliennes ont décidé d'expulser le prisonnier palestinien en grève de la faim Samer al-Barq en Egypte, a déclaré un responsable de l'Autorité palestinienne dimanche 16 septembre. Issa Qaraqe, ministre des Affaires des prisonniers, a dit à Ma'an qu'Israël avait accepté la demande de al-Barq d'être expulsé dans ce pays.

Israël va expulser Samer al-Barq en Egypte

De droite à gauche : Hassan Safadi , Samer el-Issaoui, Ayman Charawna, Samar el-Bark
Aucune date n'a encore été fixée, a ajouté Qaraqe, qui a précisé que al-Barq ne cesserait sa grève de la faim que lorsque l'accord serait finalisé.

Selon le ministre, Israël avait accepté depuis quelques temps d'expulser al-Barq, mais n'avait trouvé aucun pays qui accepte de l'accueillir.

Le détenu en grève de la faim est marié à une citoyenne pakistanaise et avait exprimé le souhait de revenir dans le pays, a ajouté Qaraqe.

Al-Barq en est à son 118 jours de renouvellement de grève de la faim. Il est détenu sans inculpation ni procès depuis juillet 2010.

Il avait interrompu son premier mois de grève de la faim en mai, après qu'Israël ait accepté de traiter la question de la détention administrative, puis l'a reprise une semaine après lorsqu'Israël a renouvelé sa détention.

Les grévistes de la faim dans un état critique

La Haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères Catherine Ashton a appelé Israël vendredi "à faire tout ce qu'il peut pour préserver la santé" des grévistes de la faim palestiniens dans les geôles israéliennes.

En plus de al-Barq, Hassan Safadi est en grève de la faim renouvelée depuis 88 jours, et Ayman Sharawna refuse toute nourriture depuis 78 jours.

Le Comité international de la Croix-Rouge a, vendredi, mis en garde que les grévistes étaient dans un état critique et a demandé qu'une solution prompte soit trouvée.

Safadi souffre de contractions cardiaques et de douleurs chroniques rénales et articulaires, a dit Fares Ziad, avocat du groupe pour les droits des prisonniers Addameer.

Israël n'a jamais porté aucune accusation contre Safadi, bien qu'il l'ait détenu à maintes reprises depuis le milieu des années 90.

Safadi avait cessé ses premiers 71 jours de grève de la faim après qu'Israël ait accepté de ne pas renouveler son ordre de détention administrative lors de l'accord de fin de grève de mai dernier.

Il a repris sa grève de la faim en juin quand Israël a renouvelé son ordre de détention, en violation de l'accord.

Ziad a également pu voir Sharawna, qui vomit du sang ainsi que l'eau qu'il boit, et son œil droit a perdu 80% de vision.

Sharawna a été libéré en octobre 2011, dans le cadre de l'accord d'échange de prisonniers entre Israël et le Hamas, mais ré-arrêté en janvier. Israël ne l'accuse d'aucun crime.

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Maan News

Même date

17 septembre 2012