Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2529 fois

Gaza -

Khaled Meshaal à Gaza

Par

Première visite aujourd'hui depuis 37 ans du chef du bureau politique du Hamas Khaled Meshaal. Après être entré par le terminal frontalier de Rafah, où il était attendu par le Premier ministre palestinien Ismail Haniyeh, des dizaines de responsables politiques et les Palestiniens de Gaza en masse, Meshaal s'est agenouillé pour faire une prière de remerciements.

Khaled Meshaal à Gaza

Dans son premier discours, il a salué la population de Gaza et les factions politiques : "Nous, hommes politiques, avons une dette envers le peuple de Gaza", a-t-il dit.

"Ma visite à Gaza est ma 'troisième naissance'", en référence à la tentative d'assassinat par les agents du Mossad en 1997, à laquelle il a échappé, sa 'deuxième naissance'.

"Je prie Dieu que ma quatrième naissance vienne, le jour où nous libèrerons la Palestine," a-t-il dit, visiblement ému par l'accueil qui lui était réservé, des policiers en uniforme brisant les rangs pour lui embrasser la main.

"Aujourd'hui Gaza. Demain Ramallah et ensuite, Jérusalem, Haifa et Jaffa," a-t-il dit.

Ismail Haniyeh a dit dans son discours de bienvenue que l'arrivée de Meshaal était un moment historique dans l'histoire palestinienne.

Le Hamas a nié avoir cherché des garanties via les contacts égyptiens avec Israël que Meshaal ne serait pas la cible d'un assassinat à Gaza. Le déploiement de la sécurité était massif pour son arrivée, avec des gardes armés et masqués des brigades Al-Qassam en patrouille dans les rues en camions décapotables et à motos.

Meshaal, 56 ans, a quitté sa Cisjordanie native avec sa famille alors qu'il avait 11 ans. Il a indiqué dans son discours qu'il y était revenu une fois en 1975, alors qu'il était adolescent.

"Tous les Palestiniens finiront par revenir dans leur patrie. Khaled Meshaal revient après une victoire," a dit Mahmoud al-Zahar, dirigeant du Hamas.

Meshaal restera 48 heures dans la Bande de Gaza. Il est accompagné par Mousa Abu Marzouq, Izzat al-Rishq et Saleh al-Arouri, tous trois membres du bureau politique du Hamas en exil.

Un grand rassemblement est prévu samedi 8.12 pour fêter la victoire de novembre sur l'entité sioniste ainsi que le 25ème anniversaire de la création du Mouvement. Le choix de la date, qui ne coïncide pas exactement avec la date de la fondation du Hamas mais avec le début de la Première Intifada (9.12.1987), est considéré comme une ouverture aux autres factions et un indice de la nouvelle volonté de chercher une réconciliation avec le chef de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

"C'est une promesse de la direction du Hamas. Nous allons faire avancer la réconciliation pour mettre fin aux divisions, et nous tenir unis contre l'occupation sioniste," a dit Meshaal aujourd'hui.

Photo


Gaza-ville a été décorée des drapeaux verts du Hamas et une scène a été installée, ornée de la maquette d'une énorme roquette M75, du type de celles qui ont frappé la colonie sioniste "Tel Aviv" et Al-Quds occupée.





Source : Ma'an News


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Résistances

Même auteur

ISM-France

Même date

7 décembre 2012