Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2039 fois

Moyen Orient -

L'Arabie Saoudite informe les Etats-Unis que le gouvernement d'unité ne reconnaîtra pas Israël si le blocus n'est pas levé

Par

article paru sur IMEMC le 7 février 2007.

Des sources israéliennes ont communiqué mercredi que des responsables saoudiens ont averti Israël, une semaine avant le début des pourparlers nationaux palestiniens à La Mecque, que l'Arabie Saoudite oeuvrait pour qu'un accord soit atteint sur la formation d'un nouveau gouvernement palestinien sous sa supervision. Toutefois, le gouvernement ne reconnaîtra pas Israël, ni les agréments signés, mais plutôt respectera ces agréments.

Ces sources ajoutaient que l'Arabie Saoudite espère que les Etats Unis et l'Union Européenne lèveront le blocus imposé à l'Autorité Palestinienne, aussitôt après la formation de ce nouveau gouvernement.

Dans un message adressé au président US George Bush et au vice-président Dick Cheney, le roi Abdullah Ben Abdul-Aziz a déclaré que l'Arabie Saoudite procèdera à un transfert de fond vers l'Autorité Palestinienne et ses institutions si les USA refusent de lever le blocus.

La monarchie saoudienne a juré, dans une lettre au chef du bureau politique du Hamas, Khalid Mashal, de soutenir le nouveau gouvernement palestinien. Ce courrier a été adressé peu de temps avant la conférence de La Mecque.

De plus, des sources saoudiennes ont rapporté que des diplomates saoudiens tiennent des discussions avec des diplomates US haut placés à Washington pour expliquer aux USA que le pays a travaillé à parvenir à un accord qui verra la formation d'un gouvernement palestinien dirigé par une personnalité indépendante plutôt que par le Premier Ministre actuel, Ismail Haniyya.

Apparemment, l'accord expose aussi que le Hamas ne sera pas en charge de ministères sensibles, mais les USA ne doivent pas ignorer deux faits basiques : le Hamas ne reconnaîtra pas Israël, ni les accords de paix signés. Le Hamas maintiendra sa majorité dans le nouveau conseil des ministres.

Jusqu'à présent, les dirigeants US se sont abstenus de commenter la proposition saoudienne, attendant vraisemblablement les résultats de la conférence de La Mecque, ses conclusions et comment elles seront mises en œuvre en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza.

L'Arabie Saoudite a l'intention d'atteindre les objectifs principaux par une campagne organisée de communication qui suivra la déclaration d'un gouvernement palestinien d'unité, obligeant l'Union Européenne à lever le blocus imposé aux Palestiniens, et faisant du lobbying en Israël pour arriver à la reconnaissance par Israël de la conférence de La Mecque et de ses résultats.

Jusqu'à présent, l'Arabie Saoudite s'est refusée à demander au Hamas de rompre ses liens avec l'Iran, en échange d'un soutien financier et politique du royaume.


Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Moyen Orient

Même sujet

Réformes

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

10 février 2007