Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1493 fois

Palestine -

L’Autorité Palestinienne condamne les mesures israéliennes pour faire taire les voix de la vérité.

Par

> ism-alerts@palsolidarity.org

La suédoise Anna Nillson et l’italienne Anna Lenna Di Govani sont les dernières dans le nombre de plus en plus important des militants des droits de l’homme à avoir été interdits d’entrée en Israël pour les empêcher de passer en Cisjordanie et à Gaza.
Le gouvernement palestinien a publié une déclaration au début de la semaine "condamnant les mesures de l’occupation israélienne dont le but est de faire taire les voix de la vérité".

Selon le ministre d’Etat palestinien, Qaddura Faris, "le gouvernement israélien cherche à couvrir ses crimes contre la terre et le peuple palestiniens, surtout les crimes qui touchent à ce projet de colonisation qu’est le Mur. Il s’y emploie en poursuivant, arrêtant, et déportant les membres des mouvements internationaux e solidarité.
Le gouvernement israélien craint que ces personnes expliquent la politique israélienne et révèlent les crimes israéliens au public de leurs pays.
Le gouvernement palestinien est sensible à la position de tous ceux qui sont solidaires des droits légitimes des Palestiniens."



Anna rejoignait d’autres internationaux y compris des Israéliens et des Palestiniens pour une manifestation de trois semaines l’été dernier sur le tracé du Mur israélien d’Apartheid.

La marche de la Liberté faisait partie d’une campagne organisée par le mouvement international de solidarité (ISM), un mouvement palestinien qui soutient la résistance non violente à l’occupation israélienne.

Elle n’a pas été arrêtée ni accusée d’avoir fait quelque chose d’illégal pendant son séjour. Hier elle voulait revenir dans le pays, mais e fut pour s’apercevoir qu’elle avait été ajoutée à la kafkaïenne liste noire des gens considérés comme "menaces à la sécurité" dressée par l’état d’Israël.

Anna a été interdite d’entrer et envoyée en Ethiopie.

L’ISM a répertorié plus d’une centaines de cas identiques depuis avril 2002.


Pat O’connor, un militant de l’ISM en attente actuellement d’expulsion dans la prison de Maasiyahu, dit : « Israël refuse l’accès aux Territoire Occupés à tous les visiteurs internationaux qu’il soupçonne d’être solidaires du peuple palestinien, quand des internationaux qui soutiennent les colons sont les biens venus »


Pat O’Connor a été arrêté le 24 janvier par des agents de sécurité israéliens après avoir planté des plants d’oliviers dans le village de Biddu avec des militants des droits de l’homme Palestiniens, Israéliens et internationaux.

Lors de son arrestation, les agents de sécurité ont prétendu qu’il avait un faux passeport irlandais.

Mais l’Ambassade d’Irlande a confirmé la validité du passeport d’O’connor.

De plus, l’Autorité Palestinienne a délivré une lettre reconnaissant le droit de Mr O’connor à travailler et invitant O’Connor à séjourner dans les Territoires Palestiniens Occupés.

Pourtant Israël l’a expulsé.


L’avocate israélienne Gaby Lasky dit : "Quand ça l’arrange, Israël transforme les militants humanitaires en menaces pour la sécurité avec un certain cynisme pour des considérations de sécurité".

Elle réclame qu’Israël déclassifie la liste noire et publie les critères qui déterminent qui peut être interdit d’entrer.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Refus d entrer

Même auteur

ISM

Même date

12 février 2005