Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2085 fois

Palestine -

L’Autorité Palestinienne rejette la proposition d’Olmert qui permettrait d’annexer des parties statégiques de la Cisjordanie

Par

L'Autorité palestinienne a publiquement rejeté l’offre de retrait de la plus grande partie de la Cisjordanie mais annexe de larges bandes de terres palestiniennes autour de Jérusalem.

"L’offre de retrait israélien est inacceptable car elle est en contradiction avec une légitimé palestinienne, arabe et internationale", a déclaré le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Rdeinah, en commentant la proposition signalée dans le quotidien israélien Ha'aretz.

Abou Rdeinah a déclaré que les Palestiniens n’accepterait rien de moins qu’un Etat palestinien avec une contigüité géographique, sans colonies et sur la base des frontières du 4 Juin 1967.

La proposition suggère qu’Israël annexerait des parties de la Cisjordanie autour de Jérusalem, dont Ma'aleh Adumim, la plus importante colonie de Cisjordanie , et Gush Etzion, un grand bloc de colonies située à proximité de la ville palestinienne de Bethléem.

"Depuis qu’Olmert et le ministre de la Défense, Ehud Barak, ont récemment approuvé de nouvelles constructions à Efrat et à Ariel, deux colonies relativement loin des lignes d'armistice de 1949, il est raisonnable de supposer qu’Olmert veut également inclure ces colonies au territoire annexé à Israël," indique Ha'aretz.

Selon la proposition, la frontière permanente serait «similaire» au tracé du mur de séparation israélien, qui a été déclaré illégal par la Cour Internationale de Justice en 2004. Le mur lui-même les serpents profondément en Cisjordanie , separe les communautés palestiniennes les unes des autres.

Pour compenser l'annexion par Israël de 7% de la Cisjordanie , les Palestiniens recevraient un territoire en Israël équivalent à seulement 5,5% de la Cisjordanie , sans en préciser l’endroit. Les Palestiniens recevraient également un passage sécurisé entre la Cisjordanie et Gaza.

Abou Rdeinah a ajouté que l'offre montrait qu’Israël n'était pas sérieux et cherchait à échapper à l'idée de deux États. Il a cité l'accord de la conférence d'Annapolis en Novembre 2007 qui demande un gel de la colonisation. Il a déclaré que l’accord d’Annapolis exigeait que l’État palestinien soit créé sur les territoires palestiniens occupés en 1967, avec un échange de territoires sur une base d’égalité.

Olmert, qui a promis de démissionner suite à un scandale de corruption, pense qu'il est encore temps de parvenir à un accord avec les Palestiniens avant son départ.

La proposition ne comprend pas de plan détaillé pour le statut de Jérusalem que les Israéliens et les Palestiniens veulent comme capitale. Le plan annule également le droit des réfugiés palestiniens à revenir dans leurs foyers dans ce qui est aujourd'hui Israël.

Abou Rdeinah dit que si Israël voulait une paix juste et globale, il devait se conformer aux résolutions internationales et à la Feuille de Route soutenue par les Etats-Unis qu'il a appelé "la vision du Président Bush."

Source : http://www.maannews.net/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Initiatives de Paix

Même auteur

Maan News

Même date

12 août 2008