Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2631 fois

Palestine -

L’Autorité palestinienne se tourne vers la CPI après son échec à l’ONU

Par

31.12.2014 - Le chef de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a signé mercredi une demande d'adhésion de la Palestine à la Cour pénale internationale (CPI) où les Palestiniens pourraient poursuivre les dirigeants israéliens pour "crimes de guerre".

Tirant les conséquences du rejet mardi par le Conseil de sécurité du projet palestinien de résolution fixant un terme à l'occupation israélienne, Abbas a mis à exécution une menace ancienne en signant à Ramallah en Cisjordanie la demande d'adhésion de l'Etat de Palestine à la CPI.

Cette cour qui siège à La Haye a été créée pour poursuivre les crimes les plus graves - génocides, crimes contre l'humanité et de guerre.

L'appartenance à la CPI, rendue possible par l'obtention fin 2012 du statut d'Etat observateur à l'ONU, permettrait aux Palestiniens d'engager des poursuites contre des dirigeants israéliens, par exemple pour la guerre dévastatrice de juillet-août contre Gaza.

Pour la dirigeante de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Hanane Achraoui, après un vote "outrageusement honteux" à l'ONU, il faut désormais "donner à la Palestine les moyens de forcer Israël à rendre des comptes". Poursuivre les Israéliens devant la justice internationale "est la prochaine étape, inévitable".

Dans cette optique, M. Abbas a signé 20 autres conventions ouvrant également la voie à l'offensive juridique contre « Israël ».

« Israël » et son allié américain ont aussitôt dénoncé cette décision, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu prétendant qu'elle pourrait se retourner contre les Palestiniens eux-mêmes, dont certains pourraient aussi avoir à répondre de leurs agissements.

Et d’ajouter : "Nous ferons ce qu'il faut pour défendre les soldats de Tsahal, l'armée la plus morale du monde".

Washington, pour qui le conflit ne peut être résolu que par des négociations directes, a dénoncé comme "contre-productive" la demande d'adhésion à la CPI. "Cela ne ferait rien pour les aspirations du peuple palestinien à avoir un Etat souverain et indépendant".

En convoquant un vote à l'ONU à 48 heures seulement d'un renouvellement -a priori favorable à leur cause- du Conseil du sécurité, les dirigeants palestiniens ont essuyé un double échec après quatre mois d'efforts qui laisse observateurs et diplomates perplexes par leur stratégie.

Les Palestiniens n'ont obtenu que huit voix sur 15 (sur les neuf votes nécessaires) et Washington n'a même pas eu à utiliser son veto.

Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

Al Manar

Même date

1 janvier 2015