Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1487 fois

Egypte -

L'Egypte essaie de justifier son bouclage du passage de Rafah

Par

Le gouvernement égyptien ressent l'indignation grandissante de son bouclage du passage de Rafah, qui laisse Gaza et son peuple dans une situation inhumaine. Alors que des actions dans le monde arabe et islamique ont commencé vendredi dernier pour briser le siège de Gaza, le Ministère égyptien des Affaires Etrangères essaie de justifier la fermeture du seul poumon qui permet aux 1,5 million de Gazaouis de respirer. Dans un communiqué, le Ministère a joué sur la seule corde de la loi internationale pour justifier le bouclage et a rejeté la responsabilité de la situation à Gaza sur Israël.

L'Egypte essaie de justifier son bouclage du passage de Rafah


"Le statut légal de la Bande de Gaza stipule que les Palestiniens sont toujours sous occupation israélienne", a dit le ministère. "Israël contrôle toujours les espaces maritime et aérien de la Bande de Gaza, ainsi que la plupart de ses frontières et de ses passages," ajoute le communiqué.

"Selon la législation internationale et la 4ème Convention de Genève en particulier, Israël, en tant que puissance occupante, doit s'assurer que les besoins fondamentaux des habitants du territoire qu'il occupe soient satisfaits, comme l'électricité, l'eau, le fuel, la nourriture et les médicaments."

Le communiqué met en garde contre "la réponse à la suggestion que la Bande soit considérée comme un territoire libéré", disant que ceci va avec "le complot visant à charger l'Egypte de la responsabilité de l'administration de Gaza (…). Ceci ne sera jamais acceptable car cela donne à Israël la sortie idéale de l'impasse de l'occupation."

"Depuis juin 2007, et après l'expulsion des membres de l'Autorité Palestinienne des carrefours de la Bande et du retrait des observateurs européens, le parti palestinien a cessé d'avoir la capacité légale d'administrer le carrefour de Rafah, qui est situé du côté palestinien, ce qui nécessite que l'Egypte attende le parti palestinien légitime qui aura la capacité légale d'administrer le passage.3

La trêve a été précaire depuis qu'elle est entrée en vigueur le 19 juin 2008, et la violence a augmenté depuis début novembre.

Israël impose un blocus terrible sur Gaza depuis juin 2007.

Rafah, le seul point de passage qui permet de passer dans les territoires occupés, est resté fermé la plupart du temps depuis juin 2006.

Source : PalToday News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Blocus

Même auteur

PalToday News

Même date

22 décembre 2008