Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2660 fois

Moyen Orient -

L'Egypte et l'Arabie saoudite font plus fort que le congrès états-unien pour étouffer les médias arabes non inféodés à la collaboration

Par

Le Caire et Ryad réussiront-elles à rattraper sur le plan de la communication l'échec de leur politique de soumission inconditionnelle à la domination états-unienne et sioniste? En tous cas, elles vont essayer de faire encore mieux que l'administration états-unienne et d'appliquer au monde arabe le projet (non encore validé) de décision du Congrès US contre "les médias terroristes", lors de la prochaine réunion extraordinaire du Conseil des ministres arabes de l'information et de la communication, prévue à cette fin le 24 janvier prochain au Caire.

Pour ce faire, un gendarme, dénommé Comité des médias électroniques, sera chargé de mettre en place une charte morale contre les extrémistes, comprenez Al Jazeera, Al Manar et la chaîne Al Aqsa du Hamas, mais aussi Al 'Alam, Al Hiwar et Al Rafidain ; et une pression sera exercée sur les fournisseurs d'accès satellite arabsat et nilesat pour supprimer les chaînes "non conformes".

Soulignons le rôle central du secrétaire général de la Ligue Arabe, Amr Moussa, qui a remis à l'ordre du jour un projet que Ouns al Faqi, ministre de l'Information égyptien, n'avait pas réussi à imposer jusqu'ici.

L'objectif est clairement d'étrangler, ou au moins de mettre au pas, les médias satellitaires et internet en vue d'imposer l'axe américano-sioniste sur le plan de la communication et de l'information.

Ce qu'on reproche à ces médias qui sont devenus l'alternative mondiale aux voix de leur maître officiels: donner voix et image à la résistance dans le monde arabe, notamment en Palestine, au Liban et en Irak.

On s'attend à ce qu'un certain nombre de ministres s'opposent à cette tentative de mise à mort de la liberté d'expression, parmi lesquels les ministres du Liban, de la Syrie et du Qatar (siège de Al Jazeera).

Pour plus d'information :
en arabe
- al-akhbar
- al-quds al-arabi

en français
- oumma.com

Source : Al Akhbar

Traduction : Nadine Acoury

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Moyen Orient

Même sujet

Collabos

Même auteur

Al Akhbar

Même date

19 janvier 2010