Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3618 fois

Cisjordanie -

L'OLP accepte une reprise conditionnelle des discussions avec Israël, le FLPL condamne la décision

Par

28.04.2014 - Le Conseil central palestinien (CCP)* a décidé hier une reprise conditionnelle des discussions de paix avec l'occupation israélienne ; le Front populaire de Libération de la Palestine (FPLP) se retire et condamne la décision.

L'OLP accepte une reprise conditionnelle des discussions avec Israël, le FLPL condamne la décision

Khalida Jarrar, représentante du FPLP au CCP
Le CCP a déclaré vouloir travailler avec les partenaires internationaux intéressés par le processus de paix de manière à le revitaliser sur les bases des résolutions des Nations Unies.

Pour mettre en œuvre la résolution de l'ONU relative au processus de paix et faire qu'Israël cesse d'ignorer la communauté internationale, le CCP a dit qu'il organiserait ses efforts avec le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Le CCP a accusé Israël de l'impasse du processus de paix et d'avoir sapé les tentatives internationales de parvenir à une solution politique pour le conflit palestino-israélien.

Selon la déclaration, les conditions préalables qui ont été établies pour la reprise des pourparlers de paix sont qu'Israël accepte les frontières de 1967, les résolutions de l'ONU, un gel total de la colonisation en Cisjordanie occupée et à Jérusalem Est et la réalisation des accords précédents.

Le FPLP a refusé la reprise conditionnelle des pourparlers de paix, a déclaré Khalida Jarrar, représentante du FPLP au CCP lors d'une conférence de presse tenue après qu'elle ait quitté la réunion.

Jarrar a dit qu'insister sur la stratégie de négociations et préparer une reprise conditionnelle des discussions signifie "la continuation de la méthode directe et absurde des pourparlers orchestrés par l'administration américaine".

"A partir de notre appel à une cessation complète des négociations et de la coopération sécuritaire, nous annonçons notre retrait de la réunion afin de ne pas servir de caution politique à une reprise des discussions," a dit Jarrar.

Pendant ce temps, le CCP a dénoncé les menaces israéliennes et la "campagne de rage" lancée par le gouvernement israélien contre l'accord de réconciliation entre le Fatah et le Hamas. La déclaration du CCP dit que cela reflète la volonté israélienne de "faire avorter" le travail de libération de la Palestine et de construction de l'Etat palestinien par la division internationale.

En outre, ils ont noté leur surprise devant la position américaine qui s'oppose à la réconciliation. Le CCP a appelé à la réactivation du réseau arabe financier et politique pour permettre à l'Autorité palestinienne de faire face aux sanctions israéliennes et de soutenir la réconciliation.


* Le Conseil central palestinien est l'instance dirigeante de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) (ndt).

Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Politique intérieure

Même auteur

Middle East Monitor

Même date

29 avril 2014