Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2415 fois

Gaza -

L'OMS est très préoccupée par la détérioration de la situation sanitaire dans la Bande de Gaza

Par

La situation sanitaire dans la Bande de Gaza, qui a été soumise à des restrictions aux passages frontaliers et à un embargo depuis juin 2007, continue à décliner et risque de devenir une crise humanitaire.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), note avec une vive préoccupation les informations selon lesquelles les malades qui tentent de quitter la Bande de Gaza pour recevoir des soins médicaux spécialisés en Israël ou dans les pays voisins sont de moins en moins autorisés à sortir.

Les rapports indiquent que sur les 4074 malades dans la bande de Gaza qui ont fait une demande d'autorisations de sortie pour des raisons médicales depuis juin 2007, 713 ont vu leur demande rejetée. La proportion des malades qui ont essuyé un refus de sortie aurait plus que doublé depuis que les restrictions ont été imposées, passant de 10,7% en juin à 22,9% en octobre.

Les informations parvenant à l'OMS indiquent également que 12 personnes ont trouvé la mort dans la Bande de Gaza depuis octobre 2007. Elles ont été soit retardées aux checkpoints, soit il y a eu des retards dans l'octroi de ces autorisations.

Le système de santé du Territoire Palestinien Occupé, en particulier à Gaza, est fortement tributaire de l'orientation vers les hôpitaux et autres services de santé à l'extérieur du territoire. La récente fermeture de la frontière de Rafah et les restrictions imposées au passage d'Erez entravent la circulation non seulement des personnes mais aussi du matériel et des fournitures médicales de première nécéssité dans la Bande de Gaza, où vivent environ 1,3 million de personnes

Les équipements de plusieurs hôpitaux et laboratoires ne fonctionnent plus et les restrictions aux déplacements signifient que dans de nombreux cas, les pièces de rechange n'arrivent pas, les stocks de médicaments et équipements ne sont pas reconstitués, ce qui fragilise davantage le système de santé. Alors les services de santé continuent à décliner, les malades doivent être de plus en plus orientés vers des services extérieurs à la région, comme à Jérusalem-Est, en Jordanie, en Égypte et end Israël, et ceux qui restent sont de plus en plus vulnérables aux complications médicales.

L'OMS tient à rappeler à tous que les conventions internationales n'autorisent pas la suspension d'une surveillance médicale appropriée et des soins de santé.

L'OMS demande instamment à tous de respecter les principes humanitaires et les conventions internationales, indépendamment des considérations politiques et des conflits armés.

Les maladies et les épidémies ne connaissent pas de frontières ou de barrières et l'accès aux soins médicaux appropriés est de la responsabilité de tous.

Tous les communiqués de presse, fiches d'information et autres matériels pour les médias de l'OMS peuvent être trouvés sur son site : www.who.int

Source : http://www.imemc.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Famine

Même auteur

Manar Jibrin

Même date

7 décembre 2007