Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2749 fois

Liban -

L'ONU accuse Israël d'avoir posé des mines antipersonnel au Sud-Liban lors du dernier conflit

Par

Une agence des Nations unies a accusé samedi Israël d'avoir posé des mines antipersonnel au Liban durant le conflit entre Israet le Hezbollah cet été. L'ONU affirme que l'Etat hébreu a usé d'armes à sous-munitions durant ce conflit, mais il s'agit de la première accusation concernant des mines.

Le Centre de coordination d'action contre les mines (MACCSL) a mené une enquête suite à l'explosion d'une mine vendredi qui a grièvement blessé deux experts en déminage européens, ainsi qu'un médecin libanais.

L'agence onusienne a rapporté samedi qu'un démineur britannique avait également été blessé, dans une autre explosion dans le même secteur.

Selon le MACCSL, les explosions ont été causées par des mines antipersonnel posées au Sud-Liban par l'armée israélienne lors de son incursion en juillet et en août derniers.

"Il s'agit des premières preuves dont nous disposons que les forces israéliennes ont posé de nouvelles mines au Sud-Liban en 2006", a déclaré l'agence dans un communiqué.

Des responsables militaires israéliens ont émis des doutes sur l'origine de ces mines antipersonnel.

"Ce pourrait être une mine du Hezbollah ou une mine posée par un autre pays, et qui pourrait ne même pas dater du dernier conflit. De nombreuses armées se sont battues là-bas au cours de nombreuses années", ont déclaré ces responsables, préférant garder l'anonymat tant que l'enquête sur l'explosion se poursuivait côté israélien.

Ils se sont cependant montrés évasifs face à la question concrète de savoir si Israël avait posé des mines au Liban cet été.

La porte-parole de l'agence onusienne, Dalya Farran, a déclaré que les experts avaient pu déterminer qu'il s'agissait de mines israéliennes posées récemment en relevant "leur type, leur taille et leur condition".

"Le secteur entier où les champs de mines ont été trouvés avait été dégagé par les experts de l'agence entre 2002 et 2004, donc clairement celles-ci sont neuves", a-t-elle déclaré.

Le sud du Liban est parsemé de mines antipersonnel. L'armée israélienne en a posé en se retirant de la région en 2000, après une occupation de 18 ans, mais le Hezbollah en a fait de même pour empêcher Tsahal de revenir.

Selon l'ONU, jusqu'à un million de bombes à fragmentation, où armes à sous-munitions, qui ont été larguées au Sud-Liban durant le conflit cet été n'ont toujours pas explosé et menacent la population civile. Depuis la cessation des hostilités le 14 août dernier, au moins 24 personnes sont mortes dans des explosions de bombes à fragmentation.


A lire également : "Nous avons tapissé certaines zones du Liban de bombes à fragmentation : "Ce que nous avons fait est dingue et barbare""

Source : http://fr.news.yahoo.com/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Armement israélien

Même auteur

Associated Press

Même date

26 novembre 2006