Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2198 fois

Gaza -

L'ONU suspend ses opérations de secours à Gaza (VIDEO)

Par

L'Office de secours et de travaux pour les réfugiés de Palestine au Proche- Orient (UNRWA) a suspendu ses opérations à Gaza après des tirs israéliens sur des convois humanitaires.

Le directeur des opérations de l'UNRWA à Gaza, John Ging, a confirmé jeudi cette décision lors d'une conférence de presse par liaison vidéo depuis Gaza.

L'UNRWA a ainsi arrêté le déchargement des biens humanitaires aux terminaux, leur stockage dans les dépôts et leur distribution au million de réfugiés dont il s'occupe.

John Ging a déclaré que cette décision avait été prise après un incident au cours duquel un de ses convois humanitaires a été touché par des obus israéliens au terminal d'Erez, faisant deux morts et un blessé.



"Nous sommes préparés aux risques d'une situation de conflit mais nous ne pouvons les minimiser face à un manque d'engagement patent des forces israéliennes à protéger notre travail", a-t-il dit.

La porte-parole du secrétaire général de l'ONU, Michèle Montas, a annoncé jeudi que le secrétaire général condamne des tirs des forces israéliennes contre les convois humanitaires des Nations Unies à Gaza.

John Ging, en insistant sur le caractère "horrible "de la situation humanitaire, a regretté que les journalistes étrangers soient coupés du théâtre des opérations.

Il a souligné que les Gazouis ne nourrissent aucun "sentiment de colère ou de revanche" et qu'ils sont très "éclairés" et comprennent bien la "complexité "de la situation.

L'Office de secours et de travaux pour les réfugiés de Palestine au Proche- Orient (UNRWA) a suspendu ses opérations à Gaza après des tirs israéliens sur des convois humanitaires.

"Les Gazaouis ne sont pas anti-israéliens", a-t-il indiqué par ailleurs.

Le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, John Holmes, qui s'exprimait à cette conférence de presse, a indiqué que selon le ministère palestinien de la Santé, le conflit a fait, à ce jour, 758 morts, dont 24% d'enfants, alors que le nombre de personnes déplacées est passé de 16.000 à 20.000.

John Holmes s'est dit "horrifié "par l'augmentation des dégâts parmi la population civile.

Selon l'UNRWA, 750.000 personnes n'ont plus d'eau courante et tous les hôpitaux fonctionnent grâce à des générateurs.

Le secrétaire général Ban Ki-moon poursuit ses efforts avec des dirigeants mondiaux pour obtenir un cessez-le-feu, a dit sa porte-parole Michèle Montas.

Jeudi, il a appelé le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Fahd. Mercredi, il avait eu des entretiens avec la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, ainsi que les ministres des Affaires étrangères de la Grande-Bretagne, de l'Egypte, de la France, de la Jordanie, de la Norvège, et de la Turquie.

Par ailleurs, dans une lettre au représentant permanent d'Israël à l'ONU, le secrétaire général adjoint à la communication et à l'information, Kiyo Akasaka, a demandé au gouvernement israélien d'autoriser l'accès immédait des medias internationaux à Gaza.

Pas de greffon vidéo disponible...

Source : http://www.french.xinhuanet.com

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

ONU

Même auteur

XINHUA

Même date

9 janvier 2009