Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3778 fois

Monde Arabe -

L'accord Shalit est le trente-huitième entre les Arabes et les Israéliens

Par

Selon le chercheur sur les prisonniers Abdulnasser Farwaneh, l'accord récemment conclu entre le Hamas et Israël pour échanger plus de mille prisonniers palestiniens pour le soldat israélien Gilad Shalit est le 38ème accord signé entre les gouvernements arabes et les Israéliens depuis 1948.

L'accord Shalit est le trente-huitième entre les Arabes et les Israéliens

16 juillet 2008, libération de Samir al-Qantar
L'Egypte a été la première à échanger des prisonniers avec Israël en février 1949 et le dernier échange connu a eu lieu entre le Hezbollah et Israël en juillet 2008, pour la libération de Samir Al-Qantar.

Le Front populaire de Libération de la Palestine (FPLP) a été le premier groupe à échanger des prisonniers avec Israël, d'abord en juillet 1968 : un avion israélien avait été obligé d'atterrir en Algérie et ses passagers ont été pris en otage puis libérés en échange de 37 prisonniers palestiniens. L'accord avait été supervisé par la Croix-Rouge internationale.

Avant la libération de Shalit, le Hamas et Israël ont conclu un "accord vidéo) en octobre 2009, selon lequel Israël a libéré 20 prisonniers pour obtenir une vidéo qui donne des informations sur l'état de santé de Shalit. Cet accord de juin 2007 était le dernier entre Palestiniens et Israéliens.

Le Fatah a commencé à échanger des prisonniers en 1971, négociant la libération de Mahmoud Bakr Hejazi. Le 23 novembre 1983, le parti a mené l'échange le plus important dans l'histoire du conflit : 4700 prisonniers de la prison d'al-Ansar, au sud Liban, ont été libérés, ainsi que 65 prisonniers palestiniens des prisons israéliennes, contre 6 soldats israéliens capturés par le Fatah.

Fawarna a dit que pour les factions de la résistance, la capture d'Israéliens pour libérer des Palestiniens n'est pas une pratique nouvelle et qu'elle est un des principaux éléments de leur philosophie. Elle prouve, a-t-il dit, leur loyauté envers les prisonniers et leurs sacrifices.

Source : PNN

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Monde Arabe

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Palestine News Network

Même date

17 octobre 2011