Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1607 fois

Israël -

L'administration israélienne traduite en justice devant la Cour Internationale de La Haye

Par

Les 11'000 prisonniers politiques détenus dans les prisons israéliennes ont décidé d'engager des poursuites contre le gouvernement israélien devant la Cour internationale de Justice de la Hague.
Les prisonniers demandent une enquête officielle pour "abus et graves violations des droits de l'homme dans les prisons israéliennes."

Cette initiative a été annoncée dans une déclaration préparant la Journée mondiale des droits de l'homme. Le communiqué évoque également le nombre de Palestiniens tués en prison suite à la torture, aux mauvais traitements et à la négligence médicale: 187 personnes sont ainsi décédées récemment.

Vingt-cinq de ces victimes avaient un cancer et n'ont pas reçu de traitement approprié; et une centaine sont décédées suite à des conditions de vie déplorables. "Voici ce que sont devenues ces prisons, qui manquent cruellement de soins médicaux appropriés", peut-on lire dans ce communiqué.

Selon les rapports de la Société des prisonniers palestiniens, les Israéliens emploient des méthodes strictement interdites en vue d'obtenir des informations. Le gouvernement a fait de la torture un outil fréquent au sein de la législation qu'il a crée pour permettre l'usage de la violence et de la cruauté durant les interrogatoires.

Les statistiques de la Société des prisonniers indiquent que 90% des Palestiniens détenus - dont des enfants, des malades et des blessés - ont été victimes de tortures graves, en plus du harcèlement sexuel qui est monnaie courante.

Le système de détention administrative est également hors-la-loi: il prévoit l'emprisonnement à durée indéterminée, sans charges et sans procès.

Plusieurs avocats affirment que le système judiciaire israélien lui-même est illégal selon le droit international, puisque les occupants n'ont pas le droit de légiférer sur les occupés.

Par ailleurs, les épouses et les mères des personnes recherchées sont emprisonnées pour faire pression sur leurs proches. Des centaines de familles n'ont pas le droit de rendre visite aux détenus et ceux qui s'y risquent sont sujets à des traitements humiliants, dont des menaces et des ordres dégradants.

La demande de poursuites formulée par les prisonniers mentionne également que des centaines de personnes tombent malades ou sont blessées une fois en prison, où les conditions de vie sont qualifiées d'inhumaines.



A lire : Etablissement 1391 : Prison Secrète d’Israël
Par Chris McGreal

Source : http://french.pnn.ps/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Najib Farraj

Même date

11 décembre 2006