Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2701 fois

Israël -

L’archevêque Tutu à Haaretz: Les Arabes payent pour les crimes de l’Allemagne

Par

"La leçon qu'Israël devrait tirer de l'Holocauste c’est qu'il ne pourra jamais obtenir la sécurité avec des clôtures, des murs et des fusils", a déclaré jeudi à Haaretz l'archevêque sud-africain Desmond Tutu.

En commentant la déclaration du Premier ministre Benjamin Netanyahu en Allemagne jeudi affirmant que la leçon de l'Holocauste était qu’Israël devait toujours se défendre, Desmond Tutu a fait remarquer qu’«en Afrique du Sud, ils ont essayé d'obtenir la sécurité par le canon d'un fusil. Ils n'y sont jamais arrivés. Ils ont obtenu de sécurité lorsque les droits humains de tous ont été reconnus et respectés."

Le lauréat du prix Nobel s’est adressé aux journalistes de Haaretz à Jérusalem alors que l'organisation «Les Sages» terminait sa tournée en Israël et en Cisjordanie . Il a déclaré que l'Occident était dévoré par la culpabilité et le regret envers Israël à cause de l'Holocauste, «comme il se doit."

«Mais qui paie la pénitence? La pénitence est payée par les Arabes, par les Palestiniens. Une fois, j'ai rencontré l'ambassadeur allemand qui m’a dit que l'Allemagne est coupable de deux fautes. L'une était ce qu'ils ont fait aux Juifs. Et maintenant, de la souffrance des Palestiniens".

Il a également critiqué les organisations juives aux États-Unis, en affirmant qu'ils intimidaient toute personne qui critique l'occupation et se précipitent pour accuser ces critiques d'anti-sémitisme. Tutu a rappelé comment ces organisations font pression sur des universités américaines pour qu’elles annulent ses interventions sur leur campus.

«C'est dommage, parce que mes propres positions sont en fait issus de la Torah. Vous savez que Dieu vous a créé à l'image de Dieu. Et nous avons un Dieu qui a toujours pris parti en faveur des opprimés».

Tutu a également commenté l'appel lancé par le professeur de l'Université Ben-Gourion, Neve Gordon, pour appliquer des sanctions sélectives contre Israël.

«Je dis toujours aux gens que les sanctions avaient été importantes dans le cas sud-africain pour plusieurs raisons. Nous avons eu un boycott sportif, et comme nous sommes un pays fou de sport, cela a touché les gens ordinaires. Cela a été l'un des instruments les plus puissants au niveau psychologique.

"Deuxièmement, il cela a réellement frappé la poche du gouvernement sud-africain. Je veux dire, quand nous avons eu l'embargo sur les armes et le boycott économique."

Il dit que quand FW De Klerk est devenu président, il l’a appelé pour le féliciter. "La première chose qu'il m'a dite ce fût : «Eh bien maintenant, allez-vous appeler pour la levée de sanctions? "Bien qu’ils ne cessaient de répéter, eh bien, ces choses ne nous affectent pas du tout. Ce n'était pas vrai.

"Et une autre raison importante, c’est que cela a donné l'espoir à notre peuple que le monde s'en inquiétait. Vous le savez. C’était là une forme d'identification."

Plus tôt dans la journée, Tutu et le reste de la délégation s'étaient rendus dans le village de Bil'in, où des manifestations contre le Mur de Séparation, construit en partie sur les terres du village, ont lieu chaque semaine.

«Nous avions l’habitude d’emmener nos enfants au Swaziland et nous devions passer par les postes-frontières en Afrique du Sud où nous étions confrontés au même comportement, où vous êtes à la merci d'un agent de police. Ils peuvent décider quand ils vont vous faire passer et ils peuvent vous renvoyer pour une chose sans importance. Mais d'un autre côté, nous n'avions pas la punition collective. Nous n'avons pas eu de démolitions de maisons parce que l’un des membres de la famille était suspecté d’être ou non un terroriste».

Il a déclaré que les militants de Bil'in lui rappelaient Gandhi, qui a réussi à renverser la domination britannique en Inde par des moyens non violents, et à Martin Luther King, Jr., qui a défendu la lutte d'une femme noire qui était trop fatiguée pour aller à l’arrière d'un bus de l’Apartheid.

Il a insisté sur sa conviction qu'aucune situation n’était désespérée, en faisant l'éloge du succès du processus de paix en Irlande du Nord. Le processus a été négocié par le sénateur George Mitchell, qui est maintenant l'envoyé spécial américain au Proche-Orient.

Interrogé sur la polémique à Petah Tikva, où plusieurs écoles primaires ont refusé de recevoir des écoliers éthiopiens, Mgr Tutu a déclaré: «J'espère que votre société va évoluer."

Source : http://palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Racisme

Même auteur

Akiva Eldar

Même date

29 août 2009