Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1496 fois

Gaza -

L'armée israélienne et le Shin Bet discutent sur la conduite à tenir au sujet de la trêve à Gaza

Par

La trêve entre Israël et le Hamas approche son deuxième mois mais l'armée israélienne et le Shin Bet (les renseignements généraux israéliens) continuent de discuter sur la meilleure manière de gérer la situation actuelle dans la Bande de Gaza.

L'armée israélienne insiste pour poursuivre la trêve avec Gaza, cependant, selon des sources médiatiques israéliennes, le directeur du Shin Bet, Yuval Diskin, a demandé à l'armée de se tenir prête à une attaque militaire qui couvrirait la zone.

La direction de l'armée israélienne considère que la trêve a des effets positifs sur la situation dans le Néguev et les secteurs proches de la Bande de Gaza puisque au cours de ces dernières semaines, il n'y a aucune attaque par projectiles.

La direction du Shin Bet, d'un autre côté, est emballée par l'idée de lancer une attaque militaire sur la Bande de Gaza et a dit que le Hamas avait profité de la période de calme que constituait la trêve pour entraîner des éléments palestiniens. Le quotidien israélien Ma'ariv a rapporté vendredi que le Shin Bet pense que tout relâchement de la pression sur les Gazans et le Hamas constitue une diminution de la probabilité d'un accord d'échange pour le soldat israélien capturé Gilad Shalit.

Jusqu'à maintenant et pendant la durée de la trêve, quatre jeux de projectiles ont été tirés depuis Gaza, ce qui a provoqué une restriction du flux des marchandises dans la Bande. Après plusieurs jours successifs d'accalmie, les frontières ont été progressivement rouvertes, mais le niveau de marchandises transférées est toujours bien moindre que les montants de base stipulés selon l'accord de trêve.

Les Gazans se sont aussi insurgés contre l'augmentation de la présence des Israéliens en Cisjordanie , alors qu'ils appelaient à une trêve avec Gaza.

La trêve a été compliquée le 25 juillet lorsqu'une bombe placée dans une voiture a tué quatre dirigeants affiliés au Hamas et une petite fille, attentat qui a entraîné une série d'arrestations de partisans du Fatah. S'en est suivie la bataille de rues du 2 août entre la famille Hillis, affiliée au Fatah, et les forces de police du Hamas. La bataille a fait 9 morts et 107 blessés, et presque 200 membres du clan Hillis ont fui Gaza pour la Cisjordanie ; beaucoup ont été soignés dans des hôpitaux israéliens.

La complexité interne de la situation à Gaza et l'instabilité dont certains disent qu'elle résulte est la question sur laquelle l'armée israélienne et le Shin Bet semblent discuter.

Les deux côtés ont présenté leurs opinions divergentes lors de réunions politiques et de sécurité qui ont eu lieu le mois dernier, des rencontres destinées à étudier les résultats de la trêve, ses effets sur les Israéliens vivant dans le Néguev et les actions futures.

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Maan News

Même date

9 août 2008