Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1252 fois

Gaza -

L'armée israélienne utiliserait des armes chimiques à Gaza

Par

"Le Ministère de la Santé palestinien a révélé lundi dernier que l’armée israélienne a utilisé un nouveau type d’explosif lors de son offensive contre la Bande de Gaza. Ces explosifs contiennent des éléments toxiques et radioactifs qui brûlent et déchirent le corps des victimes de l’intérieur et provoquent des déformations durables."

"Le Ministère demande à la communauté internationale et aux organisations humanitaires d’envoyer des médecins internationaux pour examiner les victimes et établir la vérité sur ces armes interdites qu’Israël semble utiliser.

Le Ministère a déclaré que la plupart des blessures constatées dans les hôpitaux sont le résultat d’énormes explosions qui causent de graves brûlures aux poumons et à d’autres organes, entraînant des déformations durables.

A Gaza, les médecins ont été obligés de procéder à l'ablation d’un poumon sur au moins 12 Palestiniens, suite aux blessures subies lors de l’offensive israélienne actuelle dans la Bande de Gaza. "


Cette information est confirmée par l’Hôpital Schifa à Gaza. Les médecins disent leur extrême inquiétude.

Les 200 blessés et les 50 tués par les bombardements aériens de ces deux dernières semaines ont vraisemblablement été victimes d’armes chimiques.

Le personnel soignant est confronté à des blessures qu’il ne connait pas. La souffrance des blessés est extrême.

Déjà, en mai 2004, des sources médicales palestiniennes à Tulkarem avaient indiqué que les forces d'occupation israéliennes s’étaient mises à utiliser une arme chimique contre le peuple palestinien.

Le docteur Mohammed Al-Hashem, qui avait examiné le corps de Mazen Yassin, tué à Qualqilya par les forces d'occupation israéliennes, avait révélé que Yassin avait été touché à l'abdomen puis aspergé d’un gaz.

M. Al-Hashem avait affirmé que la peau de Yassin se détachait facilement, preuve indiscutable qu'il avait été abattu par une arme chimique.

L'un des médecins avait passé son doigt sur sa peau et avait dit : "De toute notre existence, c'est la première fois que nous voyons une chose pareille."

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Armement israélien

Même auteur

Maan News

Même date

12 juillet 2006