Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2525 fois

USA/Israël -

L’envoyé spécial des Etats-Unis révèle des détails du « Deal du Siècle »

Par

27.03.2019 - L’Ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman, a révélé mercredi trois éléments clés du plan de paix soutenu par l’administration américaine connu sous le nom de « Deal du Siècle »

Friedman est membre d'une équipe de trois personnes chargée de formuler le plan. L'équipe comprend également Jared Kushner, conseiller principal du président américain Donald Trump (et gendre de Trump), et Jason Greenblatt, envoyé spécial de Trump pour le Moyen-Orient.

S'exprimant lors de la conférence de l'American Israël Public Affairs Committee (AIPAC ) à Washington, Friedman a déclaré que ce plan donnerait à Israël un contrôle total de la sécurité sur la Cisjordanie occupée, tout en lui permettant de maintenir aussi une présence sécuritaire permanente dans la vallée du Jourdain.

« Pouvons-nous laisser cela à une administration qui ne comprend peut-être pas la nécessité pour Israël de maintenir le contrôle de sécurité suprême de la Judée-Samarie [c'est-à-dire la Cisjordanie ] et une position de défense permanente dans la vallée du Jourdain? », a déclaré Friedman lors de la conférence.

Friedman a également abordé la question de Jérusalem et a affirmé que Trump ne voulait pas laisser la question à une future administration américaine qui pourrait ne pas reconnaître la souveraineté israélienne sur la ville.

« Pour la première fois en 2000 ans, Jérusalem est devenue une ville dynamique et prospère entièrement ouverte aux fidèles des trois religions, » a-t-il déclaré.

L'administration actuelle, a-t-il ajouté, continuera à travailler avec Israël, les Palestiniens et d'autres acteurs régionaux dans la recherche d'un accord de paix final.

Friedman a également défendu la position controversée de l'administration Trump sur les hauteurs du Golan syrien occupé, la revendication contestable d'Israël que Trump a officiellement reconnue dimanche.

« Sans les hauteurs du Golan, Israël est exposé à des risques extraordinaires de la part d'ennemis perfides, » a-t-il déclaré.

Friedman a affirmé que sans le plateau stratégique du Golan, « la Syrie serait juste sur les rives de la mer de Galilée, qui fournit 40% de l'eau douce d'Israël. »

Dans un tweet de mercredi, Saeb Erekat, secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), a répondu aux déclarations de Friedman.

« L'annexion de la Cisjordanie [par Israël] sera la prochaine étape. Après cela, la reconnaissance de l'Etat de Gaza sous le drapeau du Hamas. Plus d’espoir de paix, » a déclaré Erekat.

« Trump, Netanyahu et leurs équipes devraient se regarder dans le miroir chaque fois qu'un Palestinien ou un Israélien est tué pour savoir qui est responsable. »

Erekat a ensuite cité un récent tweet d'Aaron David Miller, éminent analyste américain du Moyen-Orient, qui a déclaré : « D'après les mesures prises par Trump à Jérusalem et au Golan, il est clair qu'il révolutionne la politique américaine. Peut-être que des parties de la Cisjordanie sont les prochaines. »

Selon Kushner, les termes du "deal du siècle" attendus depuis longtemps seront dévoilés le mois prochain après les élections en Israël.


Source : Anadolu Agency

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA/Israël