Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2120 fois

Palestine -

L'état de santé des prisonniers palestiniens en grève de la faim ne cesse de se détériorer

Par

Ramallah, 13 Novembre 2012 - Addameer est profondément inquiet pour les vies des trois grévistes de la faim et pour la santé d'un ex-gréviste, toujours détenus dans les prisons israéliennes.
Ayman Sharawna est en grève de la faim illimitée depuis le 1er juillet 2012 ; c'est aujourd'hui son 136ème jour de grève. Fares Ziad, l'avocat d'Addameer, l'a récemment visité au centre médical de la prison Ramleh, et il a rapporté que son état s'est tellement aggravé qu'en plus des douleurs relatées précédemment à la jambe droite, aux articulations, aux reins, aux problèmes de peau et aux pertes de mémoire, il est maintenant dans l'incapacité de tenir debout, de parler facilement ou d'uriner, et n'a que très récemment était capable d'ingérer de l'eau.

L'état de santé des prisonniers palestiniens en grève de la faim ne cesse de se détériorer

Samer al-Issawi (à g.) et Ayman Sharawna
Ayman prend maintenant des liquides par injection, bien que les interventions médicales du Service pénitentiaire israélien (SPI) lui aient provoqué douleurs et infections.

Ayman souffre également de problèmes oculaires, et les médecins lui ont dit que les veines d'un de ses yeux étaient bloquées. Cependant, il a décliné l'offre du SPI de le transférer à un hôpital civil pour un examen oculaire parce qu'il était prévu qu'il soit enchaîné (bras et jambes) pendant le transport et l'examen, malgré son incapacité à se tenir debout.

Ayman a été ré-arrêté en janvier 2012 après avoir été libéré lors de l'échange de prisonniers d'octobre 2011. Il est actuellement détenu sans inculpation, dans l'attente de la décision d'un comité militaire israélien qui doit décider s'il doit être renvoyé à sa sentence précédente.
 
Samer Al-Issawi est en grève de la faim intermittente depuis le 1er août 2012. Sa santé se détériore rapidement, et il souffre de problèmes rénaux, a des difficultés à boire de l'eau et à se tenir debout. La dernière fois qu'il a essayé, il s'est évanoui, sa tête a heurté son lit et il s'est blessé à la cuisse gauche. Suite à une récent analyse de sang qui a révélé de graves carences en minéraux, il prend maintenant six vitamines. Il ne boit que deux verres d'eau par jour car l'ingestion d'eau le rend malade. Comme Ayman Sharawna, Samer a été ré-arrêté après avoir été libéré dans le cadre de l'échange de prisonnier d'octobre 2011. Il a été arrêté le 7 juillet 2012 et il est actuellement détenu sans inculpation, dans l'attente de la décision d'un comité militaire israélien qui doit décider si Samer doit être renvoyé à sa sentence précédente.

Photo

Mohammed Kana’aneh (Abu Assad) du Mouvement Abnaa el-Balad en Palestine 48

 
Addameer signale également que le détenu palestinien et activiste pour les droits de l'homme Mohammed Kana'aneh, 47 ans, a lancé une grève de la faim illimitée le 23 octobre 2012. Mohammad, originaire du village de Arabat Al Batouf, en Territoire 48, a d'abord été arrêté le 16 juin 2011, accusé d'avoir participé, le 4 juin 2011, à une manifestation de commémoration de la Naksa dans les Hauts du Golan. Il a été libéré deux mois plus tard et assigné à résidence. Le 2 avril 2012, il a été ré-arrêté, accusé d'avoir enfreint les conditions de l'assignation à résidence. Depuis son arrestation, le service pénitentiaire l'a incarcéré dans les sections criminelles des prisons Shata et Salem où il a été détenu. Mohammed a entrepris sa grève de la faim pour protester contre son arrestation arbitraire et sa détention parmi des criminels. En réponse, le service pénitentiaire l'a placé en isolement pendant une semaine, l'a privé de sel et lui a imposé une amende de 200 shekels. Mohammad, aujourd'hui à son 22ème jour de grève de la faim, a perdu 12 kg et refuse même parfois de boire de l'eau.

Photo
La famille d'Akram Rikhawi


L'ex-gréviste de la faim et toujours emprisonné Akram Rikhawi, 38 ans, souffre des graves conséquences sur sa santé des 102 jours de sa grève de la faim, qu'il a interrompue le 24 juillet 2012 après être parvenu à un accord pour sa libération anticipée. Ses problèmes se sont aggravés depuis sa grève de la faim : diabète, hypertension, hypercholestérolémie et une maladie oculaire chronique qui a nécessité deux interventions chirurgicales. La grève de la faim a également endommagé les nerfs de sa jambe gauche et il doit maintenant marcher avec une béquille. Fares Ziad, avocat d'Addameer, lui a récemment rendu visite et a découvert que d'après un récent examen tomodensitométrique, il a des calculs biliaires dans les deux reins et le rein gauche anormal. Akram continue d'être privé de visites familiales ; il n'en a reçu que deux depuis 2005 et par conséquent, toutes les communications avec lui ne se font que par l'intermédiaire de ses avocats. Selon les termes de l'accord qui a mis fin à sa grève, Akram doit être libéré en janvier 2013.

Addameer demande des comptes pour toutes les violations des droits de l'homme par Israël en lien avec la grève de faim. Il est impératif que Ayman Sharawna, Samer Al-Issawi, Akram Rikhawi et Mohammad Kana’aneh soient traités avec humanité et dignité et reçoivent immédiatement des soins médicaux indépendants.

AGISSEZ MAINTENANT !

1) Écrivez au gouvernement israélien, aux autorités militaires et judiciaires pour exiger que les prisonniers en grève de la faim soient immédiatement libérés.

- Brigadier General Danny Efroni
Military Judge Advocate General
6 David Elazar Street
Harkiya, Tel Aviv
Israël
Fax: +972 3 608 0366; +972 3 569 4526
Email: arbel@mail.idf.il; avimn@idf.gov.il

- Maj. Gen. Nitzan Alon
OC Central Command Nehemia Base, Central Command
Neveh Yaacov, Jerusalam
Fax: +972 2 530 5741

- Deputy Prime Minister and Minister of Defense Ehud Barak
Ministry of Defense
37 Kaplan Street, Hakirya
Tel Aviv 61909, Israël
Fax: +972 3 691 6940 / 696 2757

- Col. Eli Bar On
Legal Advisor of Judea and Samaria PO Box 5
Beth El 90631
Fax: +972 2 9977326

2) Écrivez à vos propres élus pour les exhorter à faire pression sur Israël pour la libération des grévistes de la faim.


Source : Addameer

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Addameer

Même date

14 novembre 2012