Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 5558 fois

Palestine -

L’occupation sioniste arrête à nouveau le Cheikh Raed Salah dimanche puis le libère sous caution lundi

Par

Les forces de l'occupation sioniste ont arrêté le Cheikh Raed Salah, président du Mouvement islamique dans les territoires palestiniens occupés en 1948, de retour de l'Omra (pèlerinage à la Mecque), sur le passage d'Ariha (Jéricho), sous prétexte d'avoir bloqué le travail des policiers sionistes au passage.

L’occupation sioniste arrête à nouveau le Cheikh Raed Salah dimanche puis le libère sous caution lundi

Des sources au Mouvement islamique ont déclaré que les forces occupantes ont arrêté le Cheikh Raed Salah et son épouse, Dr. Souleymane Eghbareih, président de la fondation d'al-Isra pour le développement et le secours et son épouse, ainsi que l'ingénieur Jamal Rachid, chef de la fondation de la construction d'al-Aqsa et son épouse. Quelques heures après leur arrestation, ils ont tous été libérés, à l'exception du Cheikh Raed Salah.

Eghbareih, qui accompagnait le Cheikh Raed Salah durant l'Omra, a expliqué que le Cheikh Salah et sa femme ont été provoqués par des soldats sionistes lors de l'entrée du passage d'Ariha, en tentant de soumettre la femme du Cheikh à une fouille humiliante.

"Certaines policières sionistes ont essayé de soumettre la femme du Cheikh à la fouille à nue, ce qui a été refusé catégoriquement par le Cheikh Salah qui est intervenu pour défendre le droit de son épouse à être traitée avec respect. Il a réprimandé les policiers sionistes sur le passage, tout en condamnant le traitement immoral, puis les forces occupantes l'ont immédiatement arrêté avec son épouse sous prétexte d'entrave au travail des policiers", a-t-il expliqué.

Eghbareih a déclaré que "ce qui est remarquable est que les forces de sécurité sionistes ont filmé toutes les étapes de l'arrestation du Cheikh Raed Salah, depuis le premier moment de son entrée au passage, ce qui signifie que l'arrestation a été planifiée".

Article sur French Moqawama, 18.04.2011

_______________________________

L'occupation libère le Cheikh Raed Salah sous caution
Centre Palestinien d'Information
[18/04/2011 - 17:48]

Les autorités de l'occupation sioniste ont libéré, le lundi à midi 18/4, le Cheikh Raed Salah, président du mouvement islamique dans les territoires palestiniens occupés en 1948.

Le porte-parole du mouvement islamique, l'avocat, Zahi Nujeidat, a confirmé que l'occupation a décidé de libérer le Cheikh Raed Salah, sous caution personnelle et financière.

Les forces occupantes avaient arrêté le Cheikh Raed Salah, la nuit dernière, lors de son retour de la Omra sur le passage d'al Karama, sous prétexte qu'il a paralysé le travail des policiers sionistes au passage.

Elles ont également arrêté l'épouse du Cheikh Raed Salah, le président de la fondation d'Isra pour le développement et le secours, Dr. Souleymane Eghbareih et le président de l'institution de la construction d'al-Aqsa, Jamal Rachid ainsi leurs épouses, avant de les avoir libérés, plus tard.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

French Moqawama

Même date

19 avril 2011