Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3233 fois

Belgique -

La Belgique refuse les visas à cinq parlementaires palestiniens

Par

La grève de la faim des prisonniers palestiniens a ému l'opinion publique du monde entier. En Belgique, à l'invitation du Mouvement Citoyen Palestine, BDS-Belgium et Égalité, cinq parlementaires palestiniens de Gaza, devaient participer à une conférence sur l'aide humanitaire aux prisonniers et à leurs familles, le 15 juin prochain à Bruxelles.

Il s'agit des parlementaires Mohammed Radwan, Hosam Al Tawil, Atef Odwan, Mohammed Shehab et Mushir Al Masri.

Tous font partie de la campagne internationale pour la libération des parlementaires kidnappés (International Campaign for the release of the abducted MP's).

Il y a en effet 27 parlementaires palestiniens en détention israélienne, dont Marwan Barghouti et Ahmed Sadaat.

La majorité de ces élus parlementaires est en « détention administrative », c'est-à-dire ils sont en prison sans inculpation, sans procès, et pour une période indéterminée.

La Belgique vient de refuser les visas à ces cinq parlementaires de Gaza. La demande avait été adressée à l'ambassade belge à Jérusalem, pour une période de 5 jours et pour pouvoir participer à une initiative humanitaire.

Ainsi le gouvernement socialiste-chrétien-démocrate-libéral belge se rend une fois de plus complice de l'isolement et du siège meurtrier de Gaza.

En avril 2012, la Belgique avait déjà accepté l'intervention israélienne dans notre pays, interdisant à des dizaines de Belges de se rendre en Palestine dans le cadre de la campagne « Bienvenue en Palestine ».

A peine un mois plus tard, la Belgique se montre une fois de plus maitre du double langage quand il s'agit de défendre la démocratie et les droits de l'homme dans le monde. En refusant les visas aux parlementaires palestiniens, elle accepte dans les faits la détention illégitime par Israël de parlementaires, élus démocratiquement par le peuple palestinien. Apparemment, pour la Belgique, les intérêts d'Israël passent avant la démocratie et les droits légitimes du peuple palestinien.

Pour les organisateurs du symposium humanitaire pour les prisonniers palestiniens,

Luk Vervaet, Nordine Saidi, Nadia Boumazougghe.

Source : Mouvement Citoyen Palestine

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Belgique

Même sujet

Même auteur

Nordine Saïdi

Même date

1 juin 2012