Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2193 fois

Bolivie -

La Bolivie déclare Israël "Etat terroriste"

Par

La Bolivie a placé Israël sur sa liste d’Etats terroristes en signe de protestation contre les opérations militaires menées par l’Etat hébreu sur la bande de Gaza depuis le 8 juillet.

La Bolivie déclare Israël 'Etat terroriste'

Evo Morales, le président bolivien a annoncé mercredi, alors qu’il était en visite dans la ville de Cochabamda (centre de la Bolivie), qu’il plaçait l’Etat hébreu sur sa liste des Etats terroristes, précisant que l’opération israélienne sur Gaza : « démontre qu’Israël n’est pas un garant des principes de respect de la vie et des droits élémentaires qui régissent la coexistence pacifique et harmonieuse de notre communauté internationale ».

Remise en cause des accords de 1972

En août 1972, un accord avait été signé entre les deux pays pour permettre aux citoyens israéliens d’entrer librement en Bolivie.

Dorénavant, c’est le Service Bolivien de Migration qui décidera de la délivrance de visas pour chaque demande d’entrée sur le territoire par les citoyens israéliens.

Les autres pays d’Amérique latine

Le Brésil, l’Equateur, le Chili, le Pérou et le Salvador ont rappelé ces derniers jours leurs ambassadeurs en Israël.

Yigal Palmor, le porte-parole de la diplomatie israélienne a fait savoir dans un communiqué que ces décisions constituaient des « encouragements pour le Hamas » et qu’Israël « attend des pays opposés au terrorisme qu’ils agissent de façon responsable au lieu de décerner un prix aux terroristes ».

Le Chili a par ailleurs qualifié les opérations militaires israéliennes de « châtiment collectif à l’encontre de la population civile de Gaza ».

L’antécédent de 2009

En 2009, lors de l’opération israélienne « plomb durci » sur la bande de Gaza, la Bolivie - comme le Venezuela- avait rompu ses relations diplomatiques avec l’Etat hébreu qu’il considérait comme ayant « sérieusement menacé la paix dans le monde ».

Article rédigé par la rédaction web i>TELE

Source : itélé

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Résistances

Même date

31 juillet 2014