Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1649 fois

Palestine -

La Conférence de Suivi d’Israël se termine alors que la Conférence Durban II commence

Par

Des milliers de personnes venant du monde entier sont venus à Genève pour assister à la Conférence de Suivi de Durban. Malgré les efforts officiels pour exclure les voix des victimes, elle a réuni de nombreux acteurs de la société civile qui luttent contre la discrimination raciale, y compris ceux qui travaillent pour mettre un terme à la politique de racisme et de discrimination raciale d'Israël à l’égard des Palestiniens.

Ces derniers venaient juste de terminer une Conférence de Suivi d’Israël de deux jours qui s’est déroulée les 18-19 avril 2009.

La Conférence de Suivi d’Israël a rassemblé plus de trois cents personnes venant des cinq continents, dont des militants et des spécialistes des droits de l'homme d’Afrique du Sud, de Malaisie, de plusieurs pays européens et du Moyen-Orient.

La première journée de la conférence comprenait deux groupes principaux qui ont débattu de l'applicabilité du crime d'apartheid à l'Etat d'Israël, et de l'élaboration de stratégies juridiques afin d’obtenir la responsabilité d’Israël et d'autres pour leurs obligations en vertu du droit international à respecter les droits des Palestiniens.

Au cours de la deuxième journée de la conférence, des recommandations pratiques ont été développées dans des ateliers au sujet de la lutte commune des communautés persécutées pour la justice et l'égalité, d’une campagne mondiale contre le Fonds National Juif en tant qu’organisation importante dans la discrimination raciale d'Israël, des initiatives populaires encourageant des poursuites judiciaires pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, et du mouvement mondial croissant pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions (BDS) contre Israël en attendant qu’il respecte le droit international.

"Il est clair qu'Israël a tout fait pour que son régime de discrimination raciale ne soit pas examiné attentivement à Durban II, a déclaré Hazem Jamjoum, l'un des organisateurs de la conférence.

"Ces efforts sont une raison majeure du boycott de la conférence par de nombreux États. L'ONU a tenté d'apaiser les Etats-Unis, en particulier, en sacrifiant des questions essentielles. Maintenant, elle n’a plus d’importance : ces Etats ne sont pas présents, et la Conférence des Nations Unies n’abordera pas de questions importantes comme le régime d'Apartheid d'Israël, la colonisation et l'occupation de la Palestine."

"Il est important de nous souvenir pourquoi des initiatives telles que cette Conférence de Suivi d'Israël sont importantes" déclare Pierre Galland, ancien sénateur belge et président du Comité Européen de Coordination sur la Palestine (ECCP). "Nous nous engageons parce que nous ne pouvons pas être sûrs que les gouvernements et les Nations unies feront leur travail. Nous sommes ici pour nous assurer qu’ils finiront par le faire."

La Conférence de Suivi d’Israël a été organisée par le Comité National Palestinien de BDS (BNC), en coordination le Comité Européen de Coordination sur la Palestine, le Réseau International Antisioniste Juif et le Réseau International de Coordination pour la Palestine.


Pour plus d’informations, contactez :
Hazem Jamjoum, Badil Resource Center for Palestinian Residency and Refugee Rights (Anglais, Arabe)
Téléphone: (+41) 78-918-8391 - Email: info@badil.org

Source : http://www.badil.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Racisme

Même auteur

BADIL

Même date

20 avril 2009