Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1513 fois

Liban -

La France autorise ses troupes à tirer sur les avions de l'armée israélienne qui survolent le Liban

Par

Les soldats français au Liban, qui se sont récemment sentis menacés par des survols israéliens agressifs, ont reçu l'autorisation d'ouvrir le feu sur les avions de l'armée de l'air israélienne, a annoncé un haut officier français au Jerusalem Post mercredi, soit plusieurs jours après une réunion avec un général de l'IDF à Paris pour discuter de ce qu'il a appelé "une flagrante violation du cessez-le-feu."

Le week-end dernier, le général Ido Nehushtan, chef de la Direction de Planification de l'IDF s'est rendu à Paris pour rencontrer des officiers de l'armée afin d'expliquer les raisons des survols par l'armée de l'air israélienne du Liban en dépit du cessez-le-feu soutenu par les Nations-Unies.

Nehushtan, nouveau à ce poste et précédemment commandant-adjoint de l'Armée de l'Air, a indiqué à ses contre-parties françaises qu'Israël effectuait ces vols pour rassembler des informations sur les positions du Hizbullah au Sud Liban.

Selon l'officier français, Nehushtan s'est excusé pour l'incident du 31 octobre quand un jet de l'armée de l'air israélienne a effectué un passage simulant un bombardement au-dessus d'une position française de l'UNIFIL au Sud Liban, incitant presque les troupes à tirer des missiles anti-aériens.

"Il y avait une réalité sur le terrain et il était important pour nous de réaffirmer ce que nous avions vu et d'expliquer clairement quels sont les ordres des soldats français pour se protéger." A déclaré l'officier français.

Les Français ont dit à Nehushtan qu'ils voyaient les survols agressifs comme une violation de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU.

"Aucune garantie ne nous a été donnée qu'ils (l'armée de l'air israélienne) arrêteraient les survols", a ajouté l'officier français.

"Les ordres que les soldats (Français) ont c'est que leurs armes sont destinées à l'autodéfense et que si un commandant se sent menacé, comme c'était sur le point de se produire le 31 octobre, il auraient le droit d'utiliser la force."

Milos Strugar, porte-parole de l'UNIFIL, a soutenu la position française, en disant que selon la résolution des Nations-Unies, l'UNIFIL avait le droit d'utiliser la force pour se défendre, même contre les avions de combat israéliens.

"L'UNIFIL a le droit de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger le personnel de l'ONU afin de se défendre." A-t'il dit.



Le furor de la France au sujet des survols n'est pas sans relation avec les considérations politiques domestiques françaises, ont déclaré mercredi des responsables du gouvernement à Jérusalem.

La France doit avoir des élections présidentielles en avril, et l'un de ceux qui envisagent de participer à ces élections est le Ministre de la Défense, Michele Alliot-Marie.

Selon ces fonctionnaires, avoir une position dure face à Israël sur la question - une position qui fait la Une des journaux en France – aide à élever son profil.

Les responsables ont déclaré qu'il ne gênait pas politiquement Alliot-Marie d'être vue comme quelqu'un qui avait besoin "d'être retenue" sinon elle répondrait avec force aux survols.

La France a déjà déclaré à plusieurs occasions que depuis la fin de la guerre elle avait été sur le point de tirer sur des avions de combat israéliens qui survolaient le Liban.

En octobre dernier, Alliot-Marie avait indiqué au parlement qu'un F-15 israélien avait plongé près des positions françaises au Sud Liban.

"Nos troupes ont évité de peu une catastrophe", a déclaré Alliot-Marie au Parlement. "Nos troupes se trouvent en position où elles doivent tirer en légitime défense."



Source : http://www.jpost.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Incursions

Même auteur

Jérusalem Post

Même date

26 novembre 2006