Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3259 fois

Israël -

La France se prépare à une évacuation de ses ressortissants en Israël

Par

09.08.2012 - Selon des sources diplomatiques, un plan d'évacuation des 200.000 Français vivant en Israël a été mis au point pour faire face à la montée des périls. Objectif : ne pas être pris au dépourvu au cas où un déluge de missiles équipés d'armes conventionnelles ou non-conventionnelles tirés par l'Iran ou le Hezbollah libanais s’abattraient sur le territoire israélien.

Parmi les scénarii de sauvetage envisagés par les diplomates figure un départ des ressortissants français à bord de petites embarcations rejoignant ensuite des navires de guerre français croisant au large du port de Jaffa, près de Tel Aviv. Pour compléter le dispositif, plusieurs dizaines de Français ont été désignés pour servir de coordinateurs afin de relayer les consignes pour l'organisation de l'évacuation, les lieux de rassemblements et les procédures à suivre ainsi que les coordonnées des personnes à contacter.

Responsables chargés d'une zone

Ces responsables, sous la responsabilité d'une « cellule de crise » à l'ambassade de Tel Aviv, seront chargés d'une zone particulière déterminée en fonction du nombre de francophones. Parmi les localités prioritaires figurent Jérusalem, Tel Aviv, le port d'Ashdod dans le sud du pays et Netanya une station balnéaire située au nord de Tel Aviv très appréciée des Français. Histoire de dédramatiser, les diplomates français affirment que l'ensemble de ces préparatifs n'ont rien d'exceptionnel et s'intègrent dans des programmes de sauvetage de Français à l'étranger « régulièrement mis à jour ».

Menaces de guerre

Seule certitude en tout cas : ces mesures de précautions ont été prises à la suite des menaces de guerre. Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien et son ministre de la Défense Ehud Barak ne cessent d'agiter la menace d'une attaque contre les installations nucléaires de l'Iran accusé de chercher à détruire l'Etat hébreu. Si ce scénario devait devenir réalité, il ne fait aucun doute que l'Iran doté de missiles à longue portée, contre-attaquerait. La milice chiite libanaise du Hezbollah, armée en grande partie par l'Iran, pourrait également participer à des représailles en tirant des milliers de roquettes et de missiles sur la Galilée dans le nord d'Israël. Les experts du ministère de la Défense ont évalué à «200 à 300 » le nombre de morts parmi les civils que de telles attaques de missiles pourraient provoquer.

En 1991, lors de la première du Golfe, l'Irak de Saddam Hussein avait tiré 39 missiles Scud notamment vers Tel Aviv où sont installés le ministère de la Défense et le siège de l'état-major de l'armée. Ces attaques, qui avaient contraint les Israéliens à se calfeutrer chez eux ou à se réfugier dans des abris, avaient provoqué d'importants dégâts, une paralysie partielle de l'activité économique pendant plusieurs semaines, mais sans faire faire de victimes directes.

Source : La Tribune.fr

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Colons

Même date

10 août 2012